Fin du Moyen Âge : le monde entre déclin et nouvel éveil

De 1483 à 1546 : ces dates délimitent la vie de Luther, mais bien plus encore. Elles marquent l'époque à laquelle le monde entra en quelque sorte dans une vie nouvelle, des décennies de découvertes inouïes, le passage du Moyen Âge aux temps nouveaux.

À aucune autre période sans doute les hommes ne furent aussi pieux et soumis à l'autorité divine, aussi écrasés et tourmentés par les diables, démons et visions terrifiantes qu'à la fin du Moyen Âge. La vie sur terre était une vie d'angoisse et de souffrances, épidémies et catastrophes annonçaient une fin du monde aussi imminente que certaine. Celle-ci sembla d'ailleurs se produire en 1520 lorsque les Turcs, conduits par Soliman le Magnifique, assiégèrent Vienne. Et pourtant, la Renaissance est une période d'essor économique, culturel et scientifique. Des inventeurs, découvreurs et conquérants créèrent une vision nouvelle du monde qui s'agrandit avec la découverte de l'Amérique. L'évolution spectaculaire de la géographie, de la cartographie et de la navigation rendit possible les grandes découvertes de ces années. Des produits précieux arrivèrent en Europe par de nouvelles voies commerciales et la prospérité s'accrut dans les villes placées sous le signe du commerce. L'imprimerie avait été inventée quelques décennies auparavant et Luther savait fort bien que « la parole imprimée a un pouvoir ». Des humanistes comme Erasme placèrent l'homme en tant qu'individu au centre de leur doctrine, et des artistes comme Le Titien, Léonard de Vinci, Brueghel ou Dürer se tournèrent vers l'Antiquité et s'efforcèrent de représenter fidèlement l'homme et son environnement. Les premières montres apparurent et Copernic déclara en 1543, du vivant même de Luther, que le soleil était le centre de l'univers, introduisant par là le plus grand changement de perspective de tout le millénaire. Luther n'était nullement d'accord avec cette nouvelle vision ; il maugréa que ce « fou voulait bouleverser tout l'art de l'astronomie ». Qu'il se soit trompé sur ce point ne change rien à l'œuvre immense accomplie par Luther, qui avait déclenché une révolution de la foi et de la pensée. Que l'époque ait été mûre pour cela, que la critique des gens d'église s'élevât un peu partout parce que des cardinaux, évêques, prêtres et moines prêchaient l'eau et buvait le vin, c'est ce que confirme un chroniqueur qui notait en 1516 : « beaucoup, beaucoup de gens n'attendent que celui qui saura ouvrir sa gueule contre Rome ». Il avait raison : à dater de ce moment, il ne fallut pas plus d'une année pour que Luther affiche ses thèses à Wittenberg.

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés