L'hanséate sérieux : Johannes Brahms
L'hanséate sérieux : Johannes Brahms
Johannes Brahms ©Johannes-Brahms-Gesellschaft Hamburg Internationle Vereinigung e.V.

L'hanséate sérieux : Johannes Brahms

Il était considéré comme perfectionniste et exagérément critique envers lui-même. Johannes Brahms (1833-1897), qui resta toute sa vie célibataire, voulait composer une musique durable et méprisait les tendances éphémères. Il n'a jamais écrit d'œuvre populaire comme un opéra.

Brahms venait d'une famille de musiciens hambourgeois et devait participer aux représentations dans les troquets alors qu'il n'était encore qu'un adolescent. Le Musée Brahms de Hambourg, des plaques commémoratives et des monuments à la mémoire du compositeur situés dans la Laeiszhalle, l'hôtel de ville et la Johannes-Brahms-Platz entretiennent le souvenir de l'enfant de la ville.

Grâce au soutien de Liszt et de Schumann, le jeune Brahms connut rapidement la gloire. Il aimait et vénérait l'épouse de Schumann, Clara, la grande pianiste. Les deux artistes furent amis toute leur vie. Mais Brahms ne connut réellement le succès qu'à Vienne, où il écrivit ses « Danses hongroises » et fut célébré comme l'« héritier de Beethoven ».

À Meiningen, où Brahms dirigea la première de sa Symphonie n° 4 en 1885, un monument à sa mémoire rappelle sa longue collaboration avec l'Orchestre de cour de la ville. Dans la maison de Brahms située à Baden-Baden, il est encore possible de visiter les pièces où le compositeur aimait passer l'été.

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés