Heinrich Schütz : le plus grand compositeur allemand du XVIIe siècle
Heinrich Schütz : le plus grand compositeur allemand du XVIIe siècle
Heinrich Schütz ©Museum für Musikinstrumente Leipzig

Heinrich Schütz : le plus grand compositeur allemand du XVIIe siècle

Né à peine 40 ans après la mort de Martin Luther, Heinrich Schütz (1585-1672) conféra ses lettres de noblesse à la musique religieuse protestante et germanophone. Les 500 œuvres qu'il nous a transmises sont presque exclusivement des mises en musique de la Bible de Luther.

Il naquit à Köstritz, où se situe la Maison Heinrich Schütz (son lieu de naissance, autrefois une auberge) abritant des expositions et des manifestations à la mémoire de l'enfant de la ville.

Il fut découvert à l'âge de 13 ans par le landgrave de Hesse-Cassel alors qu'il était chantre. Grâce au landgrave, Heinrich Schütz put poursuivre différentes études, notamment chez Gabrieli à Venise. Le landgrave laissa ensuite partir son protégé pour Dresde à contrecœur.

Schütz œuvra pendant 55 ans comme maître de chapelle du prince électeur de Saxe à Dresde. Ce fut une époque difficile pour le compositeur, car la Guerre de trente ans faisait rage en Allemagne (1618-1648). Un volume commémoratif placé à l'église Notre-Dame de Dresde, une stèle située au palais Zwinger et la maison Heinrich Schütz dans la Frauengasse rappellent l'œuvre du compositeur.

En 1651, Heinrich Schütz fit l'acquisition d'une maison pour ses vieux jours à Weißenfels, ville où il avait passé sa jeunesse. C'est là qu'il créa son « Chant du cygne », la mise en musique du 119e psaume sous la forme de onze motets à double chœur. La maison de Heinrich Schütz à Weißenfels a en grande partie été conservée dans son état d'origine.

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés