Paul Hindemith ©Fondation Hindemith (Mara Monetti 2011)

L'entre-deux-guerres : Paul Hindemith

Dans les années 1920, Paul Hindemith (1895-1963) symbolisait le progrès musical en Allemagne. Il explorait les possibilités offertes par la radio, la musique électronique et le jazz et célébrait ses grands succès à l'occasion du Festival de Donaueschingen.

Hindemith ne perdait jamais de vue l'être humain. Il n'acceptait aucun fossé entre les compositeurs, les interprètes et le public et promouvait une « Gebrauchsmusik » (musique utilitaire) pratique ainsi qu'une « Spielmusik » (musique ludique). Il était lui-même un brillant violoniste.

Il devint premier violon à l'opéra de Francfort à l'âge de 20 ans. La tour « Kuhhirtenturm » de Francfort, où il résida de 1923 à 1927 et écrivit son opéra « Cardillac », est devenue en 2011 un lieu de visite à sa mémoire. L'Institut Hindemith a également son siège à Francfort. En 1927, le compositeur partit pour Berlin comme professeur. Il y résida sur la Brixplatz où une plaque commémorative entretient son souvenir.

Les nazis proclamèrent que la musique de Paul Hindemith était un « art dégénéré » et lui interdirent de diffuser et de produire ses œuvres. Le compositeur et son épouse émigrèrent en Suisse pour rejoindre les États-Unis en 1938, où Hindemith écrivit ses œuvres symphoniques tardives. Il enseigna à l'Université de Yale, à New Haven, jusqu'en 1953.

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés