Costumes folkloriques sorabes : de la haute couture empreinte de tradition
Choisir...

La déception n'est jamais au rendez-vous.

L'Allemagne a su garder nombre de traditions anciennes, amoureusement entretenues dans de petites boutiques, des ateliers et des manufactures, et transmises de génération en génération. La frontière entre artisanat et art est souvent fluctuante. Observez les artisans traditionnels dans leur travail et vous serez surpris de découvrir à quel point d'anciens savoir-faire peuvent être modernes.

Dans le somptueux bâtiment baroque de l'Ancienne abbaye de Mettlach, siège de Villeroy & Boch, ce sont plus de 260 ans d'histoire de l'entreprise qui revivent. Le Centre de découverte qui présente l'art de la table contemporain et des mises en scène historiques avec la Keravision, le Musée de la céramique et le café du musée de 1892 vous offrent une visite inoubliable. La décoration de ce café historique a nécessité plus de 15 000 carreaux peints à la main d'après des originaux du XIXe siècle.

En savoir plus »

On ignore souvent que c'est en Hesse que la diversité de costumes traditionnels anciens est la plus importante de toute l'Allemagne. Le costume des femmes célibataires de la Schwalm a pourtant gagné une renommée mondiale grâce au conte des frères Grimm « Le Petit Chaperon rouge ». Lors de la Journée de la Hesse , chaque année en juin, les visiteurs peuvent découvrir la multitude de ces costumes traditionnels. De nombreux groupes folkloriques entretiennent cette vieille coutume et quelques femmes âgées portent encore chaque jour le costume de la Schwalm.

En savoir plus »

C'est le maître vannier de la Cour Wilhelm Bartelmann, originaire de Rostock, qui aurait inventé le fauteuil de plage au XIXe siècle. L'objet n'a pratiquement pas changé depuis cette époque. Aujourd'hui encore, les fauteuils de plage sont fabriqués à la main. On les trouve sur presque toutes les plages allemandes de la mer du Nord et de la mer Baltique, où ils permettent de se protéger confortablement du soleil et du vent. Moins confortable, mais amusante, la course de fauteuils de plage organisée à Zinnowitz sur l'île d'Usedom en mer du Nord dans le cadre de la fête d'hiver des fauteuils de plage est devenue une tradition. Des équipes de deux doivent porter en courant l'objet de 60 kilos sur une distance de 20 mètres.

En savoir plus »

Dans la région du Spreewald, la broderie est élevée au rang d'art. Les motifs colorés sont brodés point par point sur les costumes traditionnels sorabes. Les visiteurs peuvent découvrir, par exemple dans l'atelier de broderie de costumes traditionnels Burg, le travail et la patience nécessaires à la fabrication de costumes folkloriques colorés. Ici, on confectionne à la main des pièces de costumes, des costumes entiers, des poupées folkloriques et des petits souvenirs. Des dictons, des images et des monogrammes, à la demande, sont brodés à la machine.

En savoir plus »

Des foulards aux broderies colorées et des jupes multicolores symbolisent les costumes traditionnels du Spreewald que les femmes sorabes portent encore aujourd'hui à l'occasion des fêtes. Chaque couleur a sa signification : les femmes célibataires portent des jupes rouges, les femmes mariées des jupes vertes. Quant aux jupes noires, on les porte pour aller à l'église. Les différentes coiffes indiquent la localité dont est originaire celle qui la porte. Récemment, des créatrices de mode se sont inspirées des costumes folkloriques pour réinterpréter à leur façon les vêtements traditionnels pour femme et homme.

En savoir plus »

La culture et l'histoire de la Haute-Lusace sont particulièrement liées aux Sorabes. Le plus petit des peuples slaves a durablement marqué la région et les manifestations annuelles de ses coutumes, sa culture et son art de vivre. Nombreuses sont les occasions de découvrir leurs traditions au cours de l'année. Dans les différentes régions, les costumes traditionnels sont portés surtout pour les fêtes – par exemple pendant la période de Pâques.

En savoir plus »

Hambourg et musée de la marine – ces deux concepts sont totalement indissociables. La ville hanséatique est inimaginable sans la navigation et la visite de son Musée international de la marine est obligatoire pour tous les passionnés des différentes facettes de la mer et de la navigation. Installé dans l'édifice historique de l'entrepôt B, dans la Speicherstadt, il évoque les explorateurs, les conquérants, les capitaines et les marins en embarquant le visiteur dans 3 000 ans d'histoire de l'humanité.

En savoir plus »

D'abondants gisements de sel sont à l'origine de Halle (Saale). En 1491, les sauniers – appelés « Halloren » – se regroupèrent pour former la « Confrérie des sauniers de Thale zu Halle ». Les membres de cette confrérie perpétuent l'histoire et la tradition de leurs « ancêtres ». Les sauniers continuent de fabriquer le sel selon la tradition au Musée des salines et du saunage. Plusieurs fois par an, les visiteurs sont invités à venir découvrir leur travail à certaines dates.

En savoir plus »

L'Allemagne donne de l'élan

Infos sur la photo

retour à Art et artisanat

Paramètres d'accessibilité

Deux combinaisons de touches utiles pour zoomer dans votre navigateur :

Zoom avant : +

Zoom arrière : +

Cliquez sur l'icone ci-dessous pour en savoir plus sur les possibilités proposées par votre navigateur :