Bremerhaven

Bremerhaven : entre univers marin et « Klabautermann »

La ville et la marine : voici ce qui forme l'unité de Bremerhaven. C'est l'essor de la navigation à voile vers l'outre-mer au XIXe siècle qui fut à l'origine de la fondation de la ville en 1827, et Bremerhaven conserve encore aujourd'hui une bonne partie du patrimoine maritime allemand en tant que site de chantier naval, port maritime international et siège de musées majeurs, d'instituts de recherche et d'équipements culturels.

De Bremerhaven vers le Nouveau-monde
La ville hanséatique de Brême située à 60 km en amont recherchait un site portuaire directement sur la mer et a racheté un morceau de terre au royaume d'Hanovre dans ce but, où fut aménagé un bassin artificiel, celui du Vieux Port. Les équipements du port n'ont depuis jamais cessé de s'étendre, et cette ville nouvelle s'est rapidement développée en un port international maritime et de pêche d'importance. Son fer de lance était cependant le service de lignes régulières vers New York, exploité par la compagnie nord-allemande renommée Lloyd de Brême avec de grands volumes de passagers en partance de Bremerhaven. Des millions d'émigrants en quête d'une vie meilleure aux États-Unis d'Amérique ou en Amérique du Sud abandonnèrent le vieux continent sur les quais de Bremerhaven. Leur dernier regard se portait alors sans doute sur le phare de Brinkamahof, qui se dressait encore à l'époque hors de la ville. On le déplaça à 6 km en 1980 directement sur le port de pêche où il est devenu aujourd'hui un nouvel emblème de la ville, et son plus petit bistrot en même temps.

Le grand Musée historique de la ville témoigne des phares et des nombreuses autres facettes de la vie maritime. Il se situe dans le plus beau quartier de cette ville de marin, presque en plein centre et quand même intégré dans un écrin de repos et de nature, et fascine par son architecture audacieuse et visionnaire tout en s'attachant à suivre un modèle de modernité et d'intense activité. Histoire, passé et avenir de toute la région y sont déclinés sous de multiples formes à la portée de tous. Le musée a ouvert ses portes dès 1906, célébra son centenaire en 2006 en tant musée de la ville, et vaut le détour aujourd'hui comme autrefois.

Du bon esprit sur les vieux bateaux

Le « Klabautermann » est aussi ici chez lui, à Bremerhaven : non loin du « Deutsches Schifffahrtsmuseum » (Musée allemand de la marine) se dresse une fontaine ornée d'un nain – il s'agit bien du « Klabautermann ». Selon la croyance populaire, il s'agirait d'un lutin qui habite sur les navires en bois, pas plus haut que deux pieds, et incarnerait l'esprit d'un homme mort dont l'âme aurait occupé un arbre au départ. Lorsqu'on utilise cet arbre pour en faire le mât d'un bateau, cet esprit se transforme en « Klabautermann » qui se tient en protecteur du navire et de son équipage malgré ses sautes d'humeur. Une belle légende – qui ne peut provenir que d'une ville aussi portée sur la mer comme Bremerhaven.

À voir
Highlights

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés