Les îles Halligen : où terre et mer se côtoient
Hallig islands - A man-made Warft hill on one of the Hallig islands ©DZT/Panorama-Fotografie Vernunft, Olaf
Tourismusbüro der Biosphäre Halligen

Hanswarft 1
25859 Hallig Hooge

Tél. +49 (0)4849 9100
info@halligen.de

« Un naturel exceptionnel »

L’aventure touristique durable en Allemagne

Feuilleter et télécharger la brochure


Les îles Halligen : où terre et mer se côtoient

Plates et dénuées de digues, les îles Halligen s’élèvent au-dessus du watt. Nulle part ailleurs, vous ne pourrez aller plus près du biotope de la mer des Wadden et venir au contact du flux et reflux perpétuel des marées dans son état originel. Jusqu’à 30 fois l’an, la mer fait irruption jusqu’au pas de la porte : si les autochtones s’y sont habitués, ce phénomène du landunter continue de fasciner les visiteurs.

Car les maisons des habitants d’un Hallig sont construites sur des buttes de terre artificielles, des monticules aussi appelés « Warften ». Lorsque la mer se retire au bout de quelques heures, la vie reprend le dessus comme à l’accoutumée.

Les ondes de tempête ont façonné les îles Halligen il y a plusieurs centaines d’années. Aujourd’hui, ces îlots à la population clairsemée forment une protection naturelle de la ligne côtière continentale en brisant les vagues. En 2001, les habitants des cinq plus grandes Halligen Gröde, Hooge, Langeneß, Nordstrandischmoor et Oland ont décidé d’intégrer la réserve de biosphère de la mer des Wadden du Schleswig-Holstein en tant que zone de développement, dans le but avoué de vivre en symbiose avec la nature et de pratiquer une économie locale durable.

L’homme et la nature en harmonie

Dans la vasière et les prés salés, venez à la rencontre de 250 espèces animales que vous ne rencontrerez nulle part ailleurs sur la planète. Chaque année au printemps et en automne, des millions d’oiseaux migrateurs font étape dans le watt au cours de leur déplacement entre les zones de nidification de Sibérie, du Groenland et du Canada et leurs quartiers d’hiver au Sud. Ils peuvent faire des réserves de nourriture sur l’estran à marée basse en prévision de leur voyage.

Entre côte et Hallig

Ici, le chemin est le but. Quand vous ralliez les îles Halligen en bateau, vous pouvez observer des bébés phoques sur les bancs ou un pêcheur vous montrant fièrement les délices que la mer lui offre.

À marée basse, le fond de la mer s’ouvre aux randonnées sur la vasière. Toujours sous la houlette d’un guide chevronné, vous pouvez venir directement au contact des trésors du parc national, entre animaux marins dans les chenaux où l’eau ruisselle, vers de vase et coquillages. Et qui sait ? Vous trouverez peut-être une pierre d’ambre, ce délicat matériau si prisé, utilisé dans la fabrication locale de bijoux.

Des traditions à vivre et à rêver

Le monde des Halligen se présente chaque saison sous un nouveau jour. On invite l’hiver à s’éclipser autour du Biikefeuer fin février. Les « Journées de la bernache cravant » (Ringelganstage) se déroulent au printemps avec l’arrivée des oiseaux migrateurs. Les visiteurs d’un ou plusieurs jours sont toujours les bienvenus quand les habitants célèbrent des fêtes traditionnelles, au jeu du Boßel ou lors de la Fête des écluses. Les costumes folkloriques sont « passés de mode » depuis longtemps. Mais on les ressort de l’armoire les jours de fête depuis le milieu des années 1990. L’été, les prés salés et les randonnées sur les vasières invitent à faire des découvertes. L’automne, lorsque l’agitation estivale tend à s’estomper, les embruns soufflent sur le watt. Des musées et expositions soigneusement aménagés s’ouvrent à vous et vous protègent des éléments par tous les temps. Et l’hiver ? Un calme idyllique règne en cette saison. Seule la mer gronde au loin.

À voir, à faire

  • L’histoire vivante : le Musée du Capitaine Tadsen sur le Ketelswarf de Langeneß, orné d’un pignon en accolade caractéristique, abrite des fresques et des peintures de plafond ainsi qu’une collection de plus de 1 600 carreaux hollandais.
  • Connaissance de la nature : le Centre de découverte de l’homme et du watt (Erlebniszentrum Mensch und Watt) sur le Hanswarft de l’îlot de Hooge présente un aquarium à marée, un « salon des Frisons », le « Königspesel » (salle d’apparat) et un cinéma consacré à l’onde de tempête.
  • Pauses créatives : séminaires photo dans le seul hôtel quatre étoiles des Halligen, l’Anker’s Hörn de Langeneß.
  • Peindre sur une Hallig : cours d’aquarelle sur l’îlot de Hooge pour débutants, amateurs avancés ou groupes.

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés