• 0
Historic Highlights of Germany de A à Z

Trèves : entre héritage romain et charme français

Trèves, fondée en l'an 16 av. J.-C. par l'Empereur romain Auguste sous le nom d'Augusta Treverorum, n'est pas seulement connue comme la plus ancienne ville d'Allemagne, mais aussi comme un lieu regroupant de nombreux monuments et trésors antiques. On le constate dès au devant de la Porta Nigra, la porte la mieux conservée du monde antique devenue aujourd'hui l'emblème de cette ville sur la Moselle.

Augusta Treverorum ou Novaesium, Trèves ou Neuss : on ne dira pas ici quelle est véritablement la plus ancienne ville d'Allemagne. Plus qu'un simple village, force est cependant de constater que les Romains avaient déjà élevé Trèves au rang de ville. Empereurs romains, puis évêques, princes électeurs et bourgeois ont façonné cette cité dont le patrimoine internationalement reconnu (nombre de monuments sont inscrits depuis 1986 au patrimoine mondial de l'UNESCO) et les trésors artistiques sont bien conservés et témoignent d'une histoire mouvementée. La Porta Nigra, l'amphithéâtre, les célèbres thermes impériaux dans lesquels les Romaines aimaient à se détendre, les vestiges des thermes de Barbara datant du IIe siècle et le pont Romain de la même époque, qui est resté une importante voie de communication, témoignent des ambitieuses constructions réalisées dans la ville à l'Antiquité. Mais les monuments d'époque médiévale laisseront également un souvenir impérissable, à l'image de la cathédrale Saint-Pierre, la plus ancienne d'Allemagne, ou de la « Liebfrauenkirche » (Église Notre-Dame) de style gothique précoce. Le visiteur pourra également ressentir la proximité du voisin français, surtout lorsqu'il s'agit de bon goût. Des restaurants raffinés proposent des spécialités qui ne souffrent aucune comparaison au niveau international. Les grands vins de la Moselle, de la Sarre et de la Ruwer jouent naturellement un grand rôle, et les viticulteurs animent la région avec de nombreuses fêtes de rue et foires au vin. Tous les ans, le festival « Mosel WeinKulturZeit » bat son plein pendant un mois. Trèves et sa région offrent alors de véritables prouesses culinaires – raison de plus pour venir prendre du bon temps ici pendant tout un mois.

La place du Marché médiévale avec la « Steipe », la « Rotes Haus » (Maison rouge), Saint-Gangolf, la « Marktkreuz » (Croix du marché), la « Petrusbrunnen » (Fontaine de Saint-Pierre) et la Judengasse (Ruelle des Juifs) avoisinante, l'abbaye de bénédictins Saint-Matthias et des tours patriciennes fortifiées telles que la « Frankenturm » (Tour des Francs) ou la Tour Jérusalem sont autant d'autres étapes sur votre parcours à travers le Trèves historique. Ce sera aussi une parfaite occasion d'aller admirer l'impressionnante maquette de la ville exposée au Musée municipal Simeonstift ou des trouvailles antiques et des sols en mosaïque au « Rheinisches Landesmuseum » (Musée régional rhénan). Et même s'il ne séduit plus les foules, Karl Marx était l'un des plus grands penseurs et philosophes allemands et une visite de sa maison natale s'impose au-delà de toute considération idéologique. Marquée par tant d'esprit et d'histoire, Trèves a pourtant su rester jeune et vivante avec son école supérieure spécialisée et son université. Passé et présent se conjuguent pour donner à cette ville un visage débordant de vie et de passion. Partout, boutiques, cafés et bistrots invitent à flâner et à s'attarder. Ses établissements culturels et ses clubs branchés offrent un mélange de musique, de cabaret-théâtre et de divertissement, notamment la « Tuchfabrik » ou TUFA, un centre de manifestation d'envergure nationale. Ouverte en novembre 1985 dans le sillage du 2 000e anniversaire de la ville, elle constitue depuis un lieu de travail et une scène pour les artistes de tous bords. Hier comme aujourd'hui, son ambition est d'être un centre de culture et de communication pour tous. Ce qui inclut naturellement tous les visiteurs de la ville.

Villes : les incontournables

Porte de la ville au départ, puis église et maintenant monument : la Porta Nigra, ou la « Porte Noire » est la porte romaine la plus grande et la mieux conservée au Nord des Alpes, qui constitue l'emblème de la ville. Ce qui s'applique à de nombreux monuments historiques est également valable ici : les architectes de l'époque étaient en peine d'achever leur travail, ce qui se comprend au vu des possibilités techniques de l'époque. Un véritable centurion en armure d'apparat vous fera plonger dans l'histoire de la porte à travers la visite découverte intitulée « Le secret de la Porta Nigra ».

L'amphithéâtre imposant est l'édifice romain le plus ancien encore conservé et pouvait accueillir près de 20 000 spectateurs. Il offre aujourd'hui une magnifique toile de fond à des concerts et surtout à l'occasion du Festival de l'Antiquité de Trèves. Les toges antiques s'y pressent et on peut même apercevoir des acteurs de renom comme Sir Peter Ustinov ou Hanna Schygulla qui ont apporté sa notoriété à cet événement. L'événement « Brot & Spiele » (Du pain et des jeux) propose un mariage de divertissement et d'athlétique, où artistes et gladiateurs reproduisent des combats romains selon l'état actuel des connaissances. Mais toutefois avec plus de chances de survie qu'à l'époque.

Les vestiges impressionnants des thermes impériaux, les salles et les murs ensevelis des bâtiments antérieurs sont les édifices les plus importants jamais connus de la ville. On peut encore aujourd'hui revivre à fleur de peau l'histoire de ces thermes en surface et dans ses entrailles. Les murs du bain chaud, le caldarium, font partie à juste titre des emblèmes de la ville. Les thermes impériaux et de Barbara formaient le second plus grand complexe de bains de l'Empire romain après ceux de Rome. Le visiteur pourra revivre une époque quasi oubliée au cours du voyage dans le temps captivant que propose la visite découverte « Trahison dans les thermes impériaux ».

La « Tuchfabrik », abrégée TUFA, est un centre culturel régional et une scène de cabaret dans l'ancienne fabrique de voiles Weber. L'association Kulturwerkstatt accueille des regroupements d'artistes, des groupes de musique, des troupes et des artistes isolés qui ne disposent pas de salle de répétition ni d'espace d'exposition ou de représentation. Le porteur de projet Tufa e.V. rassemble 25 associations dont l'action s'étend sur tout l'éventail de la culture et complète ce programme par des manifestations organisées en propre et centrées autour du cabaret. Cette forme de coopération assure un renouvellement des thèmes traités dans l'ensemble du programme de manifestations, cours et séminaires.

Afficher plus