Les amoureux de contes de fées se sentiront naturellement bien en Thuringe. Plus de 2 000 parcs et jardins y invitent à la flânerie, autour des innombrables châteaux trônant au cœur d’une nature idyllique. Les raisons de partir à la découverte de ce Land sont aussi nombreuses que ses attractions touristiques. L’année 2021 ajoutera à cette liste une occasion supplémentaire avec l’exposition Bundesgartenschau, qui se tiendra dans la capitale du Land Erfurt et dans de nombreux autres lieux assortis de découvertes florissantes.

Les parcs magnifiques et châteaux enchantés vont pratiquement toujours de pair. Les souverains bâtisseurs de châteaux splendides appréciaient en effet tout autant la flânerie dans des parcs aménagés avec goût. Il n’est donc pas surprenant que la Thuringe, qui compte d’innombrables résidences spectaculaires héritées de la noblesse, s’avère par ailleurs un véritable eldorado pour les amateurs de jardins.

Le Bundesgartenschau 2021, qui se tiendra du 23 avril au 10 octobre à Erfurt et dans 25 autres lieux de Thuringe, constitue un événement à ne pas manquer pour les fans de jardins comme pour les amateurs de châteaux. L’offre événementielle de l’exposition est gigantesque. En voici une sélection :

Egapark Erfurt : un show floral pour petits et grands

Erfurt, capitale du Land de Thuringe, se trouve au cœur de l’exposition Bundesgartenschau 2021. La ville avait déjà été le siège de la toute première exposition internationale de jardins en 1865. Pour son grand retour, l’exposition a tous les apparats d’un super événement. L’egapark abritera le centre de l’exposition ; ce jardin protégé avait par ailleurs déjà accueilli en 1961 la première exposition horticole internationale (IGA, Internationale Gartenbauausstellung). Cet ancien jardin de cloître se transformera en 2021 en un gigantesque parc floral avec des parterres ornementaux, une forêt des connaissances, des expositions à thèmes, ainsi qu’une roseraie et un jardin d’iris. De l’aventure, de la détente, du plaisir et le développement de vos connaissances horticoles sont au programme. Petits et grands, professionnels ou amateurs, l’egapark s’impose pour tous les visiteurs comme le premier arrêt à ne pas manquer du Buga.

Petersberg Erfurt : chasse au trésor dans un décor de rêve

À Erfurt, on peut aussi grimper. La citadelle de Petersberg, une bâtisse fortifiée abritant une église monacale, trônant au-dessus de la ville, se réveillera de son profond sommeil pour le Bundesgartenschau 2021. Durant les 171 jours de l’événement, les visiteurs pourront y découvrir des œuvres d’art horticoles et culturelles dans un décor historique, avec en prime une vue grandiose sur la vieille ville d’Erfurt. Le jardin du cloître avec ses plantes médicinales, ses herbes et ses aromates, autrefois utilisés par les nonnes et les moines, est tout particulièrement intéressant. Plus loin, les différents jardins d’époques sont autant de témoins des styles qui se sont succédé au fil des siècles. Les « Erfurter Schätze » mettent par ailleurs en avant les variétés de légumes ayant écrit l’histoire horticole de la ville, ainsi que des variétés ancestrales de plantes tinctoriales, d’herbes et de plantes médicinales.

Parc du château d’Altenstein : sorti des contes de fées

Un parfum de rose flotte par-delà les sentiers, les fleurs d’iris scintillent dans le soleil et les abeilles butinent ça et là : le parc du château d’Altenstein à Bad Liebenstein est un joyau précieux pour les passionnés de fleurs. Niché au cœur d’une forêt de feuillus, le château historique d’Altenstein au style anglais semble tout droit sorti d’un autre monde, entouré de son parc enchanteur. Le plus célèbre compositeur allemand, Johannes Brahms, a séjourné à la fin du XIXe siècle au château d’Altenstein, se laissant inspirer quelques célèbres compositions par les faisans, les cerfs et les chevreuils qu’il avait le loisir d’observer dans le parc, comme en témoigne quelque courrier. Les lieux clés du parc se succèdent tels les chapitres d’un conte des frères Grimm : petit jardin de la princesse, pont du diable, pré au ruisseau, chapelle des chevaliers ou encore le rocher creux et ses maisons chinoises. Le parc du château d’Altenstein s’impose comme un modèle d’art paysager, où parc et alentours s’intègrent en parfaite symbiose dans une œuvre d’ensemble. Pas étonnant que le parc du château d’Altenstein ait été choisi comme l’un des 25 lieux d’exposition du Bundesgartenschau 2021.

Bad Langensalza : les jardins du bonheur

Bad Langensalza aurait presque été créée comme une extension du Bundesgartenschau 2021. La ville thermale de l’arrondissement d’Unstrut-Hainich est surnommée de longue date déjà « La ville aux jardins ». Et ce surnom ne lui est pas venu par hasard. Ici, tout est verdure et fleurs. Les nombreuses ornementations de la ville suivent différents thèmes. Sans oublier les herbes plus ou moins connues du jardin d’apothicaire. Plus de 80 espèces de plantes médicinales y poussent dans des parterres à l’arrière de la maison traditionnelle à colombages abritant le musée thuringeois de la pharmacie. Plus loin, on accède au « Jardin japonais » de la félicité. Sur le chemin menant à la construction en bois du pavillon des thés sillonne un pont en zigzag, qui permet, selon la culture populaire extrême-orientale, d’éloigner les esprits malveillants. Le ruissellement doux de la chute d’eau, une étendue paisible peuplée de carpes koï, une collection de bonsaïs ou encore un cérémoniel méditatif autour du thé complètent à merveille l’expérience d’inspiration nippone. Le point culminant de l’ensemble reste toutefois le jardin de l’amour, ou « Jardin des roses ». Ses précieuses senteurs en fond l’un des plus beaux de sa catégorie. Près de 450 plants enthousiasment les visiteurs, parmi lesquels de nombreuses cultures historiques. Cette oasis de roses se transforme de juin à octobre en une véritable mer parfumée, qui conduit les passionnés de fleurs au firmament.

Jardins des châteaux de Dornburg : un panorama réjouissant

L’exposition Bundesgartenschau 2021 offre tant de trésors de verdure, que la seule sélection de cinq hauts-lieux à mettre en avant en devient difficile. Les jardins des châteaux de Dornburg à Dornburg-Camburg ont cependant bien gagné leur nomination. Le panorama y est à la fois majestueux et jovial, les fleurs s’y épanouissent dans des jardins soigneusement entretenus, si l’on en croit les vers écrits en 1828 par le plus célèbre poète allemand, Johann Wolfgang von Goethe. L’on n’en dirait pas moins aujourd’hui. Les jardins accueillaient autrefois les flâneries des occupants de trois châteaux : le vieux château, authentique forteresse médiévale, le château rococo et le magnifique château renaissance. Cette impressionnante toile de fond surplombant la vallée de la Saale exhibe des jardins splendides et extraordinairement soignés, dignes des rêves les plus doux. L’on y trouve des oasis chaleureuses, des repaires dissimulés où l’on venait boire le thé, une promenade sillonnant au cœur d’une impressionnante forêt de frênes, ainsi qu’une exubérante pergola décorée de roses. Des buissons savamment taillés forment un ensemble baroque, des vignes poussent sur la falaise, les jardins d’herbes aromatiques et les vergers éveillent les sens culinaires. Dans son ensemble, Dornburg abrite un trésor historique, authentique morceau de paradis pour les amateurs de châteaux et jardins.