Spécialités de A à Z

L’Allemagne, on l'aime comme ça !

Bière et saucisse font bien entendu partie de la fête et de l'animation, mais il ne s'agit là que d'une infime partie de la large palette des plaisirs qui s'offrent à vous en Allemagne. Partez à la découverte de la gastronomie allemande. Vous serez étonné de la variété de mets et d'expériences gastronomiques à votre disposition.

L'Altes Land est considéré, à juste titre, comme le plus grand verger d'Allemagne. Dans cette région aux portes de Hambourg poussent principalement des pommiers sur plus de 10 000 hectares. Mais d'ici aussi viennent les cerises, poires, prunes et fruits rouges que l'on trouve dans les magasins de fruits d'Allemagne. En Basse-Saxe, on utilise surtout la production locale pour la confection de savoureux gâteaux et de desserts. À la campagne, ces spécialités sont proposées dans quantité de cafés à la ferme.

En savoir plus »

« Les quenelles de pomme de terre de Thuringe sont un régal de taille » : ce dicton a cours depuis de nombreuses générations dans la région. La véritable quenelle de Thuringe, préparée à partir de pommes de terre crues râpées et de pommes de terre cuites écrasées, puis fourrée de dés de pain grillés au beurre, est tout simplement unique. Dans le nouvel espace de Heichelheim dédié à la quenelle de Thuringe, une exposition vivante présente l'histoire de la quenelle et de la pomme de terre. On y trouve bien sûr aussi des quenelles en pagaille : à la boutique de l'usine, au snack et avec probablement la plus grande quenelle dans laquelle on peut pénétrer.

En savoir plus »

Il existe de nombreuses légendes autour de la naissance des raviolis souabes. Selon l'une d'elles, les moines cisterciens du monastère de Maulbronn, dont ces raviolis tireraient leur nom (« Maultaschen » en allemand), ne voulaient pas renoncer à la viande pendant le carême. Rapidement, ils cachèrent le mets interdit aux yeux du Seigneur dans une pâte. Ce qui valut aussi à ce ravioli le surnom populaire de « Dieu trompé ».

En savoir plus »

Les saucisses de Francfort sont certainement la spécialité la plus célèbre de la ville. Traditionnellement, elles sont à base de viande de porc. Les saucisses de Francfort tiennent leur arôme typique d'un procédé de fumage spécial. Dans leur région d'origine, elles sont connues depuis le XIIIe siècle. On les sert traditionnellement par deux avec de la moutarde ou du raifort, accompagnées de pain noir ou d'une salade de pommes de terre.

En savoir plus »

Les biscuits « Schneeballen » de Franconie sont aussi appelés « nids de cigogne ». Autrefois, ce biscuit à base de pâte sablée en forme de boule n'était confectionné que pour des occasions particulières. Aujourd'hui, on le trouve toute l'année dans la plupart des pâtisseries de la région de Rothenburg ob der Tauber.

En savoir plus »

Au Ratskeller de Brême (littéralement la cave de l'hôtel de ville), on sert depuis 1409 de nobles nectars. Avec ses 650 cuvées prestigieuses, l'établissement possède la plus importante collection de vins allemands. Des célébrités se sont déjà délectées dans sa grande salle voûtée, entre les piliers et les fûts somptueux. Heinrich Heine y a notamment trouvé l'inspiration pour un poème.

En savoir plus »

Aujourd'hui encore, il est coutume en Frise orientale d'offrir du thé à un visiteur, toujours avec du sucre candi et une noix de crème dessus. Ensuite, il faut du doigté, car le véritable thé de Frise orientale ne doit être ni remué ni agité. C'est uniquement de cette façon que la véritable saveur du thé se révèle en trois étapes : d'abord doux crémeux, puis amer, et enfin doucereux. Le Musée du thé de Norden et les nombreux petits cafés charmants le long de la côte proposent aux novices une initiation à la cérémonie du thé en Frise orientale.

En savoir plus »

Pendant des siècles, l'anguille fut le gagne-pain de la pêche en eau douce en Basse-Saxe. Sur les rives de la Weser, de l'Elbe, du lac de Steinhude ou du lac de Zwischenahn, l'anguille assurait l'existence des pêcheurs. Ceux-ci ne vivaient pas que de la vente des poissons fraîchement pêchés ; ils sublimèrent l'anguille, notamment en la fumant, et en firent ainsi un mets délicat célèbre au-delà de la région. De nombreuses recettes et coutumes régionales sont nées autour de ce poisson gras et nourrissant.

En savoir plus »

Paramètres d'accessibilité

Deux combinaisons de touches utiles pour zoomer dans votre navigateur :

Zoom avant : +

Zoom arrière : +

Cliquez sur l'icone ci-dessous pour en savoir plus sur les possibilités proposées par votre navigateur :