Châteaux et forteresses

Du repas de chevaliers à la Chanson des Nibelungen

Cochem: Reichsburg Cochem ©DZT (Francesco Carovillano)

Tout au long de l’année, les passionnés de Moyen Âge profitent de nombreuses occasions pour se plonger dans le quotidien des chevaliers : des fêtes, repas de chevaliers ou expositions spéciales organisés dans un décor historique transportent les visiteurs dans les siècles passés.

Ambiance de marché historique entre de vieux murs

Édifice majestueux qui surplombe la vallée de la Müglitz, le château de Weesenstein au sud de Dresde attire chaque année de nombreux visiteurs à l’occasion de la fête médiévale organisée lors du week-end de la Pentecôte. Chevaliers, fauconniers, artisans, cuisiniers et musiciens médiévaux s’y donnent rendez-vous pour enthousiasmer le public dans un cadre authentique. Chaque automne depuis plus de 25 ans, le château fort de Falkenstein dans le massif du Harz accueille un spectacle de chevaliers et un marché historique animé. Le moment fort de l’événement est le tournoi des chevaliers : les concurrents s’affrontent à cheval lors de diverses épreuves telles que la chevauchée de Roland, la chasse au sanglier, le combat à la lance et le parcours enflammé.

Festoyer comme au Moyen Âge

Dans de nombreux châteaux forts, on peut faire ripaille avec toutes sortes de farces et de réjouissances : dans le décor des monuments historiques, des ménestrels en costume d’époque transportent les gourmands curieux dans les siècles passés. Au château fort de Cochem, entouré de vignes et perché loin au-dessus de la Moselle, le banquet à la façon des chevaliers de jadis ou « Gasterey nach Art der alten Rittersleut » donne l’occasion de goûter des mets d’autrefois tels que des soupes épicées ou d’énormes cuissots grillés. Dans la cave des chevaliers sur la romantique île du château de Mirow en Mecklembourg-Poméranie occidentale, les hôtes ne viennent pas uniquement pour savourer un bon vieux menu d’antan : la soirée est animée par un spectacle de variétés de plusieurs heures qui présente de façon amusante les histoires et mythes du château historique et de ses habitants d’autrefois.

À quoi ressemblait vraiment la vie des chevaliers ?

À la forteresse de Heldburg au sud de la Thuringe, les visiteurs apprennent que la vie au Moyen Âge n’était pas seulement faite de jeux et de divertissements. Le Musée allemand des châteaux forts, installé entre les murs de la forteresse, s’est fixé pour objectif de faire table rase de tous ces mythes : grâce à des objets d’exposition multimédia uniques et des salles aménagées de façon authentique avec des meubles historiques rares, le musée donne un aperçu du quotidien des familles de chevaliers et présente l’histoire et la culture des châteaux forts en Europe, du Moyen Âge à nos jours.

Participer à un mythe : la Chanson des Nibelungen

Tandis que le Musée allemand des châteaux forts met l’accent sur le véritable quotidien des chevaliers, le château fort de Prunn se consacre à un poème épique : la Chanson des Nibelungen. La forteresse de Prunn, visible de loin du haut de sa falaise qui surplombe la vallée de l’Altmühl en Bavière, est l’un des châteaux forts les mieux conservés d’Allemagne. Il y a de cela environ 450 ans, on y trouva un manuscrit de la célèbre épopée médiévale. L’histoire du terrasseur de dragon Siegfried, de sa femme Kriemhild et de son adversaire Hagen von Tronje est au centre de l’exposition permanente du château fort : des salles thématiques et des ateliers interactifs dévoilent aux visiteurs différents aspects de la Chanson des Nibelungen, mais aussi l’histoire de l’édifice et le quotidien de ses habitants.