Châteaux et forteresses

Château de Heidelberg – L’incarnation du romantisme allemand

Heidelberg: Das Schloss in der Abendsonne ©DZT (Francesco Carovillano)

Depuis le XIXe siècle, les ruines romantiques du château de Heidelberg sont l’une des plus célèbres curiosités d’Europe et un pôle d’attraction pour des millions de touristes venus du monde entier.

Même couvertes de lierre, les ruines du château semblent témoigner de la puissance et de la splendeur de ses anciens habitants, les Wittelsbach. Construit vers 1300 pour constituer un bastion muni de tours, de casemates et de fossés, le château devint en quatre siècles l’emblème féodal des princes électeurs du Palatinat. Sans doute ce prestige est-il dû à un mélange bien spécifique, à la fois vision qui s’impose fortement et image de l’éphémère : il semble échapper au temps et incarne à merveille le romantisme allemand.

Le bâtiment le mieux conservé est le Friedrichsbau avec la galerie des ancêtres des princes électeurs. Au rez-de-chaussée se trouve la chapelle du château. Les pièces d’habitation sont au-dessus. Le magnifique jardin d’agrément est particulièrement séduisant : il devait représenter un paradis terrestre créé par la main de l’homme. Bien que non achevé, le « Hortus Palatinus » fut longtemps considéré comme la huitième merveille du monde. Pour que les visiteurs puissent se faire une idée de ce que pouvait être la vie des habitants du château, des visites sont organisées le samedi sur le thème de « La vie à la cour ».

Découvrir plus

Explorer les environs