Nichée entre la Forêt-Noire, les Vosges et le Pfälzerwald, dans la plaine du Rhin, Karlsruhe est un centre technologique et scientifique et le siège des plus grands tribunaux d’Allemagne. Le climat intellectuel de la ville ayant toujours été un peu plus libéral qu’ailleurs, l’art, la culture et la joie de vivre y sont particulièrement prospères aussi.

Présence d’un grand château majestueux mais absence de vieille ville, voilà qui peut surprendre. Fondée seulement en 1715, Karlsruhe est relativement jeune, ce qui explique l’absence des ruelles médiévales que l’on retrouve dans d’autres villes allemandes. Le margrave de Bade Charles Guillaume a fait concevoir la ville de ses rêves sur le papier, en plaçant le somptueux château en son centre, duquel partent 32 rues et allées comme des rayons de soleil, à la manière d’une rose des vents ou d’un éventail. Karlsruhe se présente ainsi au premier abord comme une ville sans murs, pleinement ouverte, tolérante et libérale. La place du Marché, avec son église évangélique et l’hôtel de ville, compte parmi les ensembles classicistes les plus remarquables d’Europe.

Les terrasses des cafés et brasseries sont idéales pour observer la vie trépidante de la ville ou planifier sa prochaine virée shopping. Après avoir goûté aux joies de la cuisine badoise, quoi de mieux que de s’immerger dans l’univers noctambule bariolé de Karlsruhe ? Le lendemain, on peut parcourir les nombreux musées de la ville, comme le Musée du Pays de Bade dans le château, ou découvrir les jardins publics de Karlsruhe. Ou bien encore le Centre d’art et de technologie des médias (ZKM), une institution culturelle unique au monde. Et si vous venez fin juillet, ne manquez pas la « FEST » : ce festival rock et pop en plein air rassemble plus de 200 000 personnes et compte parmi les plus grands d’Allemagne.

Découvrir plus

Explorer les environs