Villes et culture

Leipzig : ville de la musique

Leipzig Skyline ©LTM (Tom Schulze)

Leipzig a décidément le sens de la musique : c’est d’ailleurs elle qui a battu la mesure de la Révolution pacifique de 1989. Leipzig fut surnommée la « ville des héros », probablement en référence aux grands musiciens, chefs d’orchestre et compositeurs dont la présence et la popularité sont ici pratiquement inégalées.

À Leipzig, la musique habite le cœur des gens et les murs des anciennes bâtisses depuis le XIe siècle. Avec le Chœur Saint-Thomas, la ville abrite l’un des plus anciens chœurs de garçons au monde. L’orchestre du Gewandhaus et l’Opéra, l’un des plus anciens théâtres lyriques d’Europe, sont également des emblèmes locaux. Sans oublier les célèbres virtuoses de la ville : Jean-Sébastien Bach, kantor du Chœur Saint-Thomas, Richard Wagner, natif de Leipzig, Felix Mendelssohn Bartholdy ou encore Robert Schumann.

Des messes et des réunions politiques dans et autour de l’église Saint-Nicolas, au centre-ville, ont donné naissance, en 1989, à un mouvement qui a balayé le régime de la RDA en quelques mois. Il faut dire que Leipzig abritait un bureau de la Sécurité d’État (Stasi) à la réputation particulièrement mauvaise, ce qui n’a certainement pas été étranger à cette révolte. Une exposition intéressante montre aujourd’hui le travail des espions de la Stasi. Après cette expérience, rien de tel qu’une virée shopping ou une tournée des bistrots le long des idylliques ruelles de la vieille ville autour du marché pour revenir à l’instant présent. Et ne vous étonnez pas si ce faisant, une mélodie vous trotte dans la tête : après tout, vous êtes à Leipzig.

Découvrir plus

Explorer les environs