Villes et culture

La Mathildenhöhe à Darmstadt

Le grand-duc Ernst Ludwig von Hessen fonda la colonie d’artistes de Darmstadt dans le dessein de réformer l’art et l’artisanat. Le résultat est une œuvre d’art totale avec des bâtiments exceptionnels et un parc unique.

En 1899, le grand-duc Ernst Ludwig, grand amateur d’art, fonda sur la Mathildenhöhe à Darmstadt une colonie d’artistes afin de promouvoir l’artisanat d’art de la Hesse. Celle-ci compta bientôt 23 artistes. Au cours de quatre expositions jusqu’en 1914, une série d’édifices novateurs, équipés de mobilier mais aussi de vaisselle, ont été construits, nichés dans un parc comportant des sculptures, des fontaines et des pavillons de jardin. Les artistes y mettaient en scène des univers accessibles en tant qu’œuvres d’art esthétiques et totales

Le Musée Ernst Ludwig attenant à ce bijou Art nouveau se situe sur la colline de Mathildenhöhe, dans un ancien bâtiment d’ateliers connu pour son portail étonnant en forme d’oméga. L’exposition retrace l’histoire de la colonie de 1899 à 1914 et offre un aperçu de la création artistique de cette époque et de ses illustres représentants. Elle rassemble du mobilier, des intérieurs, des objets en verre et en céramique, du textile, des travaux d’orfèvrerie, des œuvres graphiques, des peintures, des sculptures et des maquettes d’architecture. Horaires d’ouverture : Du mardi au dimanche de 11 h à 18 h

Découvrir plus

Explorer les environs