Bochum

Bochum – métropole de la Ruhr entre charbon et culture

Bochum est devenue aujourd'hui l'avenue festive et culturelle de toute une région. Des mines à la scène, la ville n'a fait qu'un pas en passant du record des mines au record des théâtres. Une métropole de la Ruhr remuante, qui n'est pas une beauté mais possède un tempérament, un charme particulier et qui promet de nouvelles perspectives captivantes

Personne ne renie le passé de Bochum qui était une ville où les cheminées d'usine laissaient échapper leurs fumées et où les hauts-fourneaux rougeoyaient, dont on est plutôt fier au contraire. Le « Deutsches Bergbau-Museum » (Musée allemand de la Mine), le plus grand au monde dans sa catégorie, est représentatif de cette époque. Plus de 400 000 visiteurs annuels viennent ici descendre sous terre puis remonter sur la tour d'extraction qui offre un panorama à couper le souffle de ses 63 mètres sur Bochum et le « Pott » (nom affectif attribué à la région). Les années 60 ont vu se profiler les signes annonciateurs de la crise : l'extraction de charbon n'était soudain plus au goût du jour. La région entière a dû pallier à cette situation du jour au lendemain, et les Bochumois se sont montrés particulièrement inventifs : ils misèrent sur la carte de la culture et de la formation. Avec l'université de la Ruhr, c'est une des meilleures écoles supérieures du pays qui s'est créée, et le théâtre de Bochum s'est démarqué comme un des plus innovants et radicaux parmi les scènes allemandes sous la direction d'intendants tels que Peter Zadek, Claus Peymann et Leander Haußmann.

De grands événements internationaux comme la Triennale de la Ruhr, le festival de piano de la Ruhr et le festival de théâtre « Ruhrfestspiele » transforment la région en un paysage culturel des plus denses sur tout le continent. Renforcée par l'élection de la Capitale européenne de la culture RUHR.2010, cette nouvelle identité est devenue emblématique : mutation par la culture et culture de mutation, équipements industriels comme nouvelles scènes d'un art stimulant et passionnant. La réussite de la revue Starlight Express montre que l'art a su y rester aussi populaire ; déjà 12 millions de spectateurs n'ont pas voulu manquer ce spectacle depuis 1988. Un milieu étudiant décontracté, des musées remarquables, des galeries de haut vol et Bochum Total, un des plus grands festivals rock-pop d'Europe, sont tous des aspects sans doute inattendus de cette ville. Il est donc plus que temps de se laisser agréablement surprendre par Bochum. À voir absolument La tête dans les étoiles à Bochum : au Planétarium Zeiss Le Planétarium Zeiss de Bochum a été construit en 1964 et appartient depuis cette époque aux établissements les plus modernes de ce type. Un projecteur central projette l'image du ciel étoilé sur le toit en coupole, en donnant aux visiteurs l'impression de voir le ciel réel. Une passerelle court le long de la salle de projection qui accueille des expositions permanentes et temporaires. Le planétarium a réouvert après une phase de transformation de quatre mois en mai 2010 et est depuis le premier planétarium au monde offrant le mode de projection Velvet-FullDome. Idylle dans la région de la Ruhr : la colonie Dahlhauser Heide à Bochum La colonie de mineurs de Dahlhauser Heide a été créée entre 1906 et 1915 comme un modèle pour les travailleurs de la mine proche de Hanovre. Ce regroupement aussi nommé « Kappeskolonie » est une des plus belles colonies de la Ruhr, fut conçue et gérée comme cité-jardin par l'architecte particulier de la famille Krupp, Robert Schmoll. Les maisons ont été construites sur le même schéma à la Dahlhauser Heide pour la plupart : une salle à vivre et la cuisine se partagent le rez-de-chaussée tandis qu'un escalier donne accès à deux chambres à coucher au premier étage. Chaque maison à deux appartements dispose d'un jardin pour son propre approvisionnement. Entre fonction et esthétique : la Jahrhunderthalle de Bochum Avec sa structure aérienne d'acier, la « Jahrhunderthalle Bochum » (Galerie du siècle) est un des premiers exemples de construction de génie civil motivée par un aspect purement fonctionnel. Après une transformation précautionneuse, elle est devenue emblématique du passage réussi entre tradition et modernité – et par là même un symbole du renouveau de la Ruhr. Sa façade chargée d'histoire brille à l'extérieur de nouveaux éléments architecturaux tandis que les possibilités fascinantes offertes par l'organisation d'événements moderne s'affichent à l'intérieur. Trois grandes halles offrent un espace pour la tenue de banquets, présentations, concerts, grandes représentations théâtrales et petites expérimentations. Bière et currywurst à Bochum : le Bermudadreieck Le Bermudadreieck situé au centre de Bochum est le plus grand restaurant connu, et avant tout un quartier de convivialité dans la région de la Ruhr. Il commence à environ 200 mètres à l'est de la gare, et se prolonge au sud de la zone piétonne du centre-ville de Bochum. 30 restaurants de catégories et de cuisines différentes se partagent l'espace avec d'innombrables petits bistrots, dont beaucoup sont agrémentés d'un jardin de bière. On y déguste surtout de la bière mais aussi des cocktails. Au fait : la currywurst est ici aussi bonne qu'à Berlin. Et c'est tout simplement un passage obligé quand on passe une soirée au Bermudadreieck.

À voir
Highlights

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés