Villes et culture

Göttingen : grands esprits, érudits et Lison la gardienne d’oies

Göttingen: The old town with the St.Johannis market church in the evening ©DZT (Francesco Carovillano)

Göttingen paraît ne vibrer que pour une éducation zélée : rares sont les villes allemandes aussi marquées par la vie estudiantine et académique. Pas moins de 44 prix Nobel sont natifs de cette ancienne ville de commerce, y ont fait leurs études, réalisé des recherches ou enseigné.

L’université, avec son bâtiment principal de type classiciste situé en centre-ville, est très marquante dans le paysage urbain qu’elle prédomine de toute son évidence. Partout dans la ville, des plaques commémoratives de marbre blanc entretiennent la mémoire de plus de 300 célèbres érudits de Göttingen en un parcours à travers l’histoire intellectuelle de l’Europe. La vieille ville, cernée de remparts médiévaux, abrite de nombreux édifices historiques et le véritable emblème de Göttingen, « Gänseliesel », Lison la gardienne d’oies, une statue de style Art nouveau installée devant l’ancien hôtel de ville et chère au cœur de tous les docteurs fraîchement diplômés. Selon la tradition, ils l’embrassent sur la joue une fois leur examen réussi.

La vie culturelle de la ville est du même niveau que sa vie intellectuelle, à savoir du plus haut. On peut notamment citer le Festival international Händel, qui se tient chaque année au début de l’été. Et presque tous les soirs, des groupes de musique locaux crachent le feu au Nörgelbuff, le club de concert le plus prisé de la ville. Ceux qui recherchent un peu plus de calme iront visiter la collection dédiée au folklore ou l’un des autres musées remarquables de la ville, ou bien encore le Jardin botanique datant de 1736. Ce dernier fait partie des plus anciens trésors de l’université et abrite plusieurs serres historiques remarquables. Dans tous les cas, Göttingen est une ville des plus agréables. Avec ou sans coiffe de docteur.

Découvrir plus

Explorer les environs