Celle

De picturales maisons à colombage et des lampadaires parlants : Celle

Est-ce une ville ou un conte ? Cette question s'impose à quiconque se promène à Celle. Une vieille ville enchanteresse avec des centaines de maisons à colombage, un château entre Renaissance et baroque, le tout situé sur les rives charmantes de la petite rivière Aller et à la lisière sud de la lande de Lunebourg : ici, tout est pure beauté.

L'église et l'ancien hôtel de ville, îlots au cœur d'un océan de maisons à colombage de différentes époques, comptent parmi les plus vieux bâtiments de la ville ; tout comme la synagogue et la Maison Hoppen construite en 1532, sans doute l'édifice le plus célèbre de Celle. Cette maison à pignon haute de six étages est ornée nombreuses sculptures sur bois. En face de ce bâtiment se trouvent de stupéfiants lampadaires parlants, un groupe de silhouettes dont chacune symbolise un caractère humain. Des détecteurs de mouvement actionnent les lampadaires qui se mettent à parler, seuls ou les uns avec les autres. Des fichiers sonores sont utilisés pour raconter des faits, des anecdotes mais aussi des poèmes amusants et des petits sketches. Il n'est pas étonnant que certains visiteurs doutent tout à coup de leur raison.

Des ducs, des chevaliers et des chevaux : les histoires de Celle

Le centre-ville abrite également le château du duc, certainement l'édifice le plus important de la ville, qui remonte au XIIIe siècle. Il fut transformé en château Renaissance à partir de 1530, puis encore étendu et modifié dans la seconde moitié du XVIIe siècle pour finalement acquérir son aspect baroque actuel. Aujourd'hui, le Théâtre du château (qui date de 1671) et le Musée de la résidence sont les maîtres des lieux. La Stechbahn, l'ancien terrain sur lequel se déroulaient les tournois de chevaliers au bas Moyen Âge, témoigne également de la grande époque de la ville. C'est au cours de l'un de ces tournois que périt en 1471 le duc Otto II, suite à une chute accidentelle de cheval. Un fer à cheval enchâssé dans les pavés devant la Löwenapotheke rappelle cet événement aux Cellois, au demeurant plutôt doués pour le cheval : chaque année en septembre au cours de la Hengstparade, le haras de Basse-Saxe transforme la ville en un lieu de fête unique pour les chevaux et les cavaliers.

Le Musée des Beaux-arts : une véritable œuvre d'art en soi

Le Musée des Beaux-arts de Celle est aussi unique que sa vieille ville. Ce musée permanent ne fascine pas seulement le jour mais aussi la nuit, où il se révèle être une véritable œuvre en soi. Le jour, il présente des peintures, des gravures, des objets et des œuvres lumineuses du XXe siècle, notamment de nombreux multiples de Joseph Beuys. Mais le bâtiment opère aussi sa magie une fois la nuit tombée : son foyer en verre resplendit comme un cristal éclairé en couleur de l'intérieur tandis que des installations lumineuses et sonores effacent les frontières entre l'art et l'espace, entre le bâtiment et la ville.

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés