Duisbourg

Duisbourg – là ou commence et finit la Ruhr

Un tout autre monde s'ouvre à seulement quelques minutes en tram-train, quand on arrive du sud, de Düsseldorf , où les immeubles de bureau modernes illuminent la ville, à Duisbourg, où les hauts-fourneaux des aciéries plongent toute la scène sous une lumière vacillante. C'est tout du moins un décor auquel on était habitué pendant des siècles, mais ce cliché subsiste encore de nos jours. Et Duisbourg démontre de manière magistrale que les clichés ne se vérifient pas toujours : car c'est une ville qui a beaucoup à offrir et qui est devenue une ville de prédilection pour les amateurs de cinéma.

Le centre-ville se présente d'emblée sous un jour relâché et de légèreté entraînante. L'avenue commerçante de la Königstraße se présente comme une vaste promenade et un espace d'exposition en même temps pour cinq fontaines ornées de sculptures gaies d'artistes de renom tels que Niki de Saint Phalle et Andre Volten. Juste à côté, sur la König-Heinrich-Platz (place du Roi Henri), à l'abri des portails à colonnes classicistes du théâtre et en face du vénérable tribunal de grande instance, s'intègre le moderne CityPalais harmonieusement dans son environnement, et l'hôtel de ville rappelle la longue histoire de la ville avec la fontaine qui se dresse au-devant et ornée de la statue du Duisbourgeois célèbre Gerhard Mercator, grand arpenteur du monde, théologien et mathématicien.

À l'image de la région entière de la Ruhr, Duisbourg a aussi su tirer profit du tournant opéré, et se faire ainsi un nom en tant que ville de culture. Ses phares sont le Théâtre de Duisbourg, le « Deutsche Oper am Rhein » (Opéra allemand sur le Rhin) et le « Duisburger Philharmoniker » (Philharmonie de Duisbourg), ainsi que des festivals tels que les « Duisburge Akzente » et le « Traumzeitfestival » de renommée internationale. Il y a tant à voir, et ce notamment dans le domaine cinématographique : le filmforum, un des premiers cinémas communaux, recèle de véritables joyaux de l'art cinématographique. On y trouve une copie de George Méliès « Le voyage dans la Lune » datant de 1902 ou le chef-d'œuvre de Sergej Eisenstein « Le cuirassé Potemkin », des œuvres des frères Lumière et plus de 60 000 affiches et photos de films. Ce cinéma sur la Dellplatz offre un cadre idéal à la Semaine du film de Duisbourg, le festival le plus important en matière de film documentaire allemand. Le cinéma d'été des services de la ville accueille chaque année plus de 30 000 spectateurs pour apprécier le 6e art en plein-air devant le haut-fourneau du parc paysager Nord. On touche presque à la magie, quand, en fin de projection, les illuminations de l'artiste Jonathan Park connu dans le monde entier submergent les coulisses nocturnes du haut-fourneau par une mer de couleur étrange.

À voir
Highlights

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés