Erlangen

Nouvelle terre des Margraves : Erlangen

Ce n'est pas tant qu'Erlangen, formant un triangle urbain franconien avec Nuremberg et Fürth, soit de taille à rivaliser avec ces grandes villes en matière de trésors artistiques et de patrimoine culturel. Mais plutôt qu'Erlangen se distingue à travers son plan de ville, et porte la marque de l'implantation des huguenots qui remonte à longtemps et a enrichi la ville en faisant d'elle un centre d'un caractère tout particulier.

Un asile politique couronné de succès : Erlangen et les huguenots
Regardons un bref moment en arrière : cette ville était pratiquement inhabitée après la guerre de Trente ans. Cette situation a changé seulement en 1685, alors que le roi Louis XIV révoqua l'Édit de Nantes qui garantissait la liberté de culte aux huguenots calvinistes. Ceci a entraîné la fuite de milliers de huguenots dont le Margrave Christian Ernst a su tirer profit : il leur garantit droit de cité à Erlangen afin de relancer son économie. Les premiers huguenots sont arrivés à Erlangen le 17 mai 1686 suivis par d'autres vagues. Force fut de constater que la ville d'Erlangen était bien trop petite pour pouvoir tous les accueillir : il a donc fallu construire une nouvelle colonie. On choisit de l'implanter au sud du noyau historique et de laisser le maître constructeur Johann Moritz Richter en réaliser les plans en suivant un idéal baroque : lumière et espace pour 7 500 familles auxquels s'ajoutent des manufactures, une église et deux grandes places. Et tout ceci dans une forme carrée et résolument symétrique à la rue principale.

La construction commença le 14 juillet 1686 par l'église protestante qui est demeurée encore aujourd'hui une curiosité de taille. La décision de construire un château margrave agrémenté d'un grand parc est tombée en 1700. 1706 a vu ensuite un feu détruire presqu'entièrement la vieille-ville initiale – ce qui fut à l'origine de l'extension du plan baroque de la ville nouvelle à la vieille ville afin de réaliser une œuvre globale précoce en matière d'urbanisme.

Bijoux baroques. Et de belles surprises.
Il reste encore davantage de vestiges baroques dans cette ville, à l'exemple du « Markgrafentheater » (Théâtre des margraves ) qui remonte à 1718, le plus ancien théâtre baroque encore en service dans l'Allemagne du Sud. Ou bien le « Kunstpalais Erlangen » (Palais des Beaux-Arts) qui présente sa collection dans le palais baroque de Stutterheim sur la place du Marché. Le second musée des Beaux-Arts d'Erlangen se trouve au Loewenich'schen Palais, qui jouxte la nouvelle construction des arcades d'Erlangen. Le musée municipal logé dans l'Hôtel de ville de la vieille-ville sur la Martin-Luther-Platz justifie à lui-seul une escapade à Erlangen, notamment pour y admirer ses collections de la préhistoire, de la protohistoire, et de l'antiquité. De ce point de vue, Erlangen a tout de même beaucoup à offrir dont nombre de belles surprises. Sans oublier ses festivals cinématographiques, événements danse, journées de la bande dessinée, la fête des poètes, etc.

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés