Ludwigshafen

Ludwigshafen : à la croisée de la chimie et des arts

Ludwigshafen n'est pas la seule ville située sur le Rhin qui doit son essor à la chimie. Constituée à partir de petits villages, elle est entrée dans l'histoire au XIXe siècle et s'est ensuite offert une nouvelle identité à travers l'art et la culture. Mais comme toutes ces villes bordant le Rhin, Ludwigshafen est devenue une destination attractive, urbaine et verte à la fois, dotée d'un certain intérêt sur le plan historique et d'un charme particulier.

Est-elle bavaroise, badoise ou palatine ? Cela n'a pas toujours été très clair. Un site d'échouage vit le jour en 1811 à cet endroit du fleuve. Suite au Congrès de Vienne de 1815, la partie du Palatinat située sur la rive gauche du Rhin fut intégrée à la Bavière et l'embarcadère reçut le nom de Ludwigshafen (« Port Louis ») en hommage au roi de Bavière Louis Ier. Devenue une ville à part entière en 1859, Ludwigshafen accueillit BASF en 1865 : fondée peu de temps auparavant sous le nom de Badische Anilin- und Sodafabrik, cette société n'avait pas pu s'implanter dans la ville badoise de Mannheim et s'établit alors à Ludwigshafen, entre-temps redevenue palatine. Ludwigshafen s'est depuis longtemps émancipée de la chimie et est aujourd'hui une ville où il fait bon vivre, simple, conviviale et tournée vers l'art. On y trouve une scène gastronomique animée, particulièrement dans le quartier du Hemshof, le plus ancien de la ville. Et après une bonne séance de shopping à la Rhein-Galerie, qui compte environ 130 boutiques et restaurants, ou au centre commercial et complexe de cinéma du Walzmühle, vous aurez bien mérité de vous reposer sous les hauts platanes de la Ludwigsplatz, dans le centre-ville.

De nombreuses œuvres d'art parsemées dans la ville, dont le célèbre « escalier sans fin » du Suisse Max Bill, font de Ludwigshafen un musée d'art moderne à ciel ouvert, renforcé par la présence du Musée Wilhelm Hack abritant le célèbre Mur de Miró et une collection de plus de 9 000 œuvres de renommée internationale. Créé suite à un don du marchand Wilhelm Hack, il est devenu le plus important musée d'art du XXe et XXIe siècle du land de Rhénanie-Palatinat. Le Centre Ernst Bloch, sur le Walzmühle, entretient la mémoire d'un enfant chéri de la ville. Ce lieu qui présente l'héritage scientifique du grand penseur dispose d'une bibliothèque bien remplie et propose d'observer une reconstitution de sa pièce de travail depuis le haut grâce à une plaque de verre sur laquelle les visiteurs peuvent marcher. Plus axé sur les loisirs, l'Ebertpark est le havre de paix du centre-ville. Sa roseraie parfumée, son jardin pour aveugles et son jardin aux sources agrémenté de différents bassins forment un ensemble harmonieux à l'image de la ville, si l'on y regarde d'un peu plus près. Et c'est justement ce que Ludwigshafen vous invite à faire.

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés