Schweinfurt

L'intelligent mariage du métal et de la toile : Schweinfurt

L'industrie et l'art : à Schweinfurt, ces deux concepts qui semblent de prime abord antinomiques forment une alliance passionnante et fascinante. Si elle est encore aujourd'hui le centre de l'industrie européenne du roulement à bille, la ville est également un haut lieu culturel dont les galeries et les musées sont dignes d'une grande métropole.

C'est évident : une ville qui possède 1 200 ans d'histoire avait une vie avant l'industrie. Et Schweinfurt cultive encore les contrastes : des infrastructures modernes côtoient des bâtiments séculaires, la fierté de ses habitants se mêle à la culture ouvrière et l'ancienne ville libre mise sur l'avant-garde. Un vent de fraîcheur souffle sur ce lieu où l'on se félicite du chemin accompli, du changement d'image opéré mais aussi de ne pas avoir renié ses racines.

D'hier à aujourd'hui : l'hôtel de ville et le musée Georg Schäfer

L'hôtel de ville situé sur la place du Marché est sans doute le plus important et le plus beau bâtiment historique de la ville. Construit entre les années 1570 et 1572, il constitue un témoin éloquent de l'époque pré-industrielle. C'est presque un miracle qu'il ait traversé sans dommages les catastrophes et les guerres qui se sont abattues sur la ville au cours des siècles, y compris la Deuxième Guerre mondiale qui a pourtant détruit une grande partie de Schweinfurt. Son hall d'entrée accueille des expositions d'art – comment pourrait-il en être autrement ici ? Le Musée Georg Schäfer est quant à lui entièrement consacré à l'art. Il présente la plus importante collection privée de peinture allemande, qui rassemble principalement des œuvres du rococo tardif à l'impressionisme, en passant par le classicisme et le romantisme. La collection Schäfer contient un ensemble de 160 tableaux et 110 dessins de Spitzweg, mais aussi des œuvres de Caspar David Friedrich, Ferdinand Georg Waldmüller, Albrecht Adam, Fritz von Uhde, Wilhelm Leibl, Adolph Menzel, Franz von Lenbach et Hans Thoma jusqu'à Lovis Corinth, Max Liebermann, Max Slevogt et Max Beckmann. Le bâtiment lui-même compte parmi les plus importantes infrastructures de musées modernes. Il fut qualifié par un critique de « coffre au trésor » caractérisé par « de grandes entailles, des arêtes et des angles, des rampes et des marches ».

De l'art à la piscine et de l'histoire à l'ancien lycée

La galerie d'art de Schweinfurt est un autre exemple de musée à l'architecture inhabituelle : elle est installée dans une ancienne piscine couverte offerte à la ville par l'industriel Ernst Sachs, dont l'architecture dépouillée et les grands volumes en font un lieu idéal pour une galerie d'art. Le Musée Otto Schäfer, quant à lui, contient environ un millier d'estampes et notamment une importante collection de gravures de Dürer. On y trouve aussi des éditions originales d'œuvres de la littérature allemande de la Réforme au Réalisme. Le « Museum Altes Gymnasium » (Musée de l'ancien lycée), en revanche, explique les origines de Schweinfurt en mettant l'accent sur l'histoire précoce depuis le VIIIe siècle, des représentations de l'époque de la ville libre, la culture civique, la vie des corps de métier et l'industrialisation. Et l'on s'en réjouit d'autant plus que Schweinfurt possède aujourd'hui les deux : l'industrie et la culture.

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés