Ulm

Ulm : le mariage réussi de la tradition et de la modernité

La flèche de la cathédrale d'Ulm, monument qui domine la ville depuis des siècles, semble se dresser à l'infini vers le ciel. Largement détruite pendant la guerre, Ulm sut prendre les bonnes décisions quand vint l'heure de la reconstruction. On opta pour un heureux compromis qui donna à la ville un visage tout à fait unique : admirablement restaurée d'un côté, incroyablement moderne de l'autre.

La cathédrale d'Ulm, surnommée le « doigt de Dieu », possède la plus haute flèche du monde et domine la ville. Et la « Münsterplatz » (place de la Cathédrale), alliance grandiose de l'histoire et d'une architecture innovante, est un lieu absolument passionnant. Mais Ulm ne se résume pas à une cathédrale et sa place. Il suffit de faire quelques pas en direction du magnifique hôtel de ville pour s'en rendre compte : une maison marchande datant de 1370 est à l'origine de sa partie la plus ancienne. Mentionné comme hôtel de ville pour la première fois en 1419, une horloge astronomique richement décorée lui fut ajoutée vers 1520. Dans sa cage d'escalier, on peut admirer la réplique du dispositif de vol d'Albrecht Ludwig Berblinger, le légendaire « Tailleur d'Ulm ». Ses tentatives de vol il y a plus de 200 ans ont malheureusement échoué : au jour de l'essai, les vents n'étant pas favorables, le vol s'acheva dans les flots du Danube. On continue cependant de le considérer comme un homme compétent et Albert Einstein, né à Ulm, illustre parfaitement l'inclination des habitants de la ville à repousser les frontières du possible, tout du moins dans les idées. Dans le domaine de l'urbanisme, ce trait de caractère local a donné naissance au « Nouveau centre », entre la Münsterplatz et l'hôtel de ville, où l'ancien et le nouveau forment un ensemble impressionnant et riche en contrastes. La pièce maîtresse de ce projet est la mairie conçue par l'architecte new-yorkais Richard Meier. Ce bâtiment salué dans le monde entier est une référence en matière d'architecture moderne et un véritable carrefour entre l'art, la culture, les hommes... et une ville d'exception.

Son sous-sol abrite une intéressante exposition permanente sur l'archéologie et l'histoire de la Münsterplatz qui contraste admirablement avec l'architecture du lieu. Le grand magasin d'optique « Haus der Sinne » (Maison des sens), dont le troisième étage accueille un café, offre une vue splendide sur la cathédrale. Le bâtiment de la Sparkasse, la galerie d'art Weishaupt de Wolfram Wöhr, la pyramide de verre de la bibliothèque municipale conçue par Gottfried Böhm et le bâtiment commercial de l'« Obere Stube » avec sa façade mobile sont autant d'oasis modernes à proximité immédiate de la cathédrale et de l'hôtel de ville qui ont suscité l'enthousiasme des Ulmois, à défaut de faire l'unanimité dans les milieux spécialisés. Notre circuit se poursuit par le Weinhof, une importante maison marchande vieille de presque 500 ans, l'antique « Steinhaus » (Maison de pierre) et la romantique chapelle Saint-Nicolas de l'an 1220 environ pour atteindre la « Schwörhaus » (Maison du serment) datant du XVIIe siècle. Chaque année au cours du « Lundi du serment », le jour férié d'Ulm, le maire renouvelle le traditionnel serment de Constitution de la ville depuis son balcon conformément aux préceptes inscrits dans la Grande lettre du serment datant de 1397. La visite du Musée d'Ulm est tout aussi captivante. Sa collection archéologique contient notamment le « Löwenmenschen » (homme-lion), la figurine mi-homme/mi-animal la plus ancienne du monde datant de 30 000 ans environ, et il héberge entre autres une collection d'œuvres majeures de l'art européen et américain d'après 1945.

Deux tours des anciens remparts se détachent dans le paysage urbain : la « Gänseturm » (Tour des oies) et la « Metzgerturm » (Tour des bouchers), construite en 1345 et plus connue sous le sobriquet de Tour penchée d'Ulm. Cette dernière renferme une anecdote propre à Ulm : elle tirerait son nom des bouchers de la ville qui mettaient de la sciure dans leurs saucisses. Quand les habitants s'en aperçurent, ils enfermèrent les escrocs dans la tour. La tour se serait penchée lorsque ces bouchers bien en chair s'affalèrent dans un recoin par peur du maire entré dans la tour en colère. Dans les faits, la tour est penchée parce qu'elle repose sur un ancien marais. En revanche, veillez à ne pas vous laisser aller de la sorte dans le charmant Fischerviertel (quartier des pêcheurs), le quartier médiéval de la ville émaillé de restaurants, ou dans l'un des nombreux jardins de bière d'Ulm et de Neu-Ulm, la sœur bavaroise de la ville située sur l'autre rive du Danube. Mais après tout, c'est à vous de voir. L'essentiel est de visiter Ulm.

À voir
Highlights

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés