Weimar

Weimar : ville du classicisme et des grands esprits

Goethe et Schiller, Herder et Wieland, Nietzsche, Fürnberg, Liszt, Bach, Cornelius, Gropius, Feininger, Klee, Itten... Les grands noms sont légion à Weimar, véritable joyau de l'histoire des idées allemande et européenne. Le Classicisme de Weimar et le mouvement Bauhaus sont aujourd'hui encore des phares de la culture qui s'est épanouie à Weimar dans des proportions monumentales.

S'il n'a duré qu'une cinquantaine d'années, le Classicisme de Weimar est l'une des plus grandes époques de l'histoire des idées en Europe. Tout commença lorsque la duchesse Anne-Amélie invita dans cette petite ville à l'écart des grandes et puissantes résidences des poètes et des penseurs dont les noms sont aujourd'hui indissociables de Weimar. Les lieux d'habitation et d'exercice de ces poètes et de leurs mécènes témoignent de cette époque, à l'image des maisons de Goethe et de Schiller, des châteaux de Belvedere, Ettersburg et Tiefurt avec leurs magnifiques parcs, lieux où Herder exerça son art, du palais Wittum où l'illustre « table ronde » se réunissait, de la célèbre bibliothèque de la duchesse Anne-Amélie et du cimetière historique avec le caveau princier où reposent les cercueils de Goethe et de Schiller. C’est l’importance historique, artistique et culturelle des bâtiments et des parcs de l'âge d'or du Classicisme de Weimar ainsi que son rôle de centre intellectuel à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle qui ont valu à la ville d’être classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Sans oublier que Weimar fut élue Capitale européenne de la culture en 1999. Une deuxième grande époque a entamé son splendide développement à Weimar : celle du Bauhaus. Ce courant majeur de l'architecture et du design du XXe siècle est souvent considéré comme le bien d'exportation allemand le plus important de tous les temps. À travers plus de 300 pièces exposées, le Musée du Bauhaus permet de découvrir l'école du Bauhaus dont les œuvres n'ont rien perdu de leur beauté épurée et intemporelle.

La célèbre bibliothèque de la duchesse Anne-Amélie, restaurée après le terrible incendie de 2004, compte bien entendu parmi les principaux témoignages du Classicisme de Weimar. Malgré la perte irrémédiable de 50 000 livres, elle reste un grand symbole de la culture et de l'érudition allemandes et européennes. La Maison de Goethe, construite en style baroque au Frauenplan, est un autre lieu incontournable à Weimar. Le poète y vécut pendant presque 50 ans et elle est en grande partie demeurée dans l'état de la dernière année de sa vie. Son pavillon de jardin situé dans le parc au bord de l'Ilm fut offert par le duc à Goethe en vue de le faire demeurer à Weimar – et il fut effectivement son refuge au cœur de la nature. Les talents d'architecte de Goethe se reflètent dans la « Römisches Haus » (Maison romaine), le premier édifice classiciste érigé à Weimar, non loin du pavillon. Ce n'est peut-être pas un classique au sens propre du terme, mais l'auberge « Zum weißen Schwan », située à l'oblique de la Maison de Goethe, vaut le coup d'œil. Le poète y a certainement dégusté quelques verres de vin. En revanche, le nom de Friedrich Schiller est immanquablement associé au prestige du Classicisme de Weimar : les onze ans de sa collaboration avec Goethe sont considérés comme l'âge d'or de cette époque. Schiller passa les dernières années de sa vie dans la maison bourgeoise située sur l'ancienne esplanade. Elle est aujourd'hui aménagée dans le style de son temps, avec un mobilier partiellement d'origine, et accueille l'exposition permanente « Schiller en Thuringe » qui présente sa vie et son œuvre. Franz Liszt, le virtuose génial, s'était aussi établi à Weimar autant que ses grandes tournées le permettaient. Il résidait dans l'ancienne pépinière royale à l'entrée du parc, qui abrite aujourd'hui le musée de la Maison de Liszt. L'héritage libéral avant-gardiste de la ville s'accorde également avec le fait qu'elle fut la capitale du grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach, premier land allemand à se doter d'une constitution en 1816, et fut le lieu de la fondation de la première république sur le sol allemand en 1919, la bien nommée République de Weimar. Il est d'autant plus incompréhensible que ce soit précisément dans cette région emblématique de la nation culturelle que fut érigé le camp de concentration de Buchenwald, théâtre de 50 000 meurtres. Qui dit Weimar doit aussi penser Buchenwald et aller se recueillir sur son mémorial. Car c'est seulement après cela que l'on aura tout vu de Weimar.

À voir
Highlights

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés