Wolfsbourg

Wolfsbourg : une ville jeune à la recherche du modernisme

Wolfsbourg, une des rares villes nouvelles du XXe siècle, a été fondée le 1er juillet 1938. Tout au long de son histoire brève mais captivante, elle fut à plusieurs titres le fer de lance de la jeune République fédérale en matière d'innovation urbanistique. Exemple caractéristique de développement urbain planifié mais réussi, le destin de la ville est depuis toujours étroitement lié à l'histoire du groupe Volkswagen.

Depuis sa fondation, l'urbanisme et l'architecture de Wolfsbourg se conforment à des paramètres spécifiques liés au fait que la ville est née sur une planche à dessin. Ces deux aspects font partie intégrante de l'identité de Wolfsbourg, qui vit grâce et à travers eux. Innovante sur ce point, Wolfsbourg a aménagé en 2001 un service entièrement consacré à la thématique de la communication architecturale et de l'échange d'informations dans ce domaine : le Forum Architektur. La ville peut ainsi se targuer d'être une véritable vitrine des idées en matière d'urbanisme du XXe siècle, et toute une série de bâtiments isolés se sont érigés en parallèle : le centre culturel Alvar Aalto inauguré au milieu des années 1950, le Theaterbau Hans Scharoun, le Planétarium et le Musée des Beaux-arts, l'Autostadt et enfin le phæno. Située face à la gare centrale classée monument historique, cette « cité des sciences » aux airs de soucoupe volante est considérée comme la plus grande sculpture praticable d'Allemagne. Elle a été conçue par l'architecte vedette britannico-irakienne Zaha Hadid, qui a créé ici une grande œuvre d'une audace à couper le souffle. Lors de sa construction, il a fallu repousser les limites du réalisable et s'aventurer dans des terres totalement inconnues en matière de stabilité et de matériaux employés. Le phæno renferme 350 postes d'expérimentation interactifs où l'on peut observer d'incroyables phénomènes techniques et naturels et qui font de son slogan « Vous serez sidéré » un véritable euphémisme.

La deuxième grande attraction de Wolfsbourg est l'Autostadt (« Ville de l'automobile ), un centre de découverte et de compétences ouvert par Volkswagen AG dans le cadre de l'EXPO 2000. Les visiteurs peuvent y découvrir tout l'univers de l'automobile, mais aussi voir des films captivants, se faire décoiffer par un tour de simulateur et admirer l'architecture de ce bâtiment entouré de 25 hectares de parcs et de lacs. Même ceux que les voitures ne passionnent pas trouveront leur bonheur dans ce lieu de détente agrémenté de nombreux restaurants. En matière de détente, ne passez pas non plus à côté de l'Allerpark : ce vaste parc avec un lac et une plage de sable blanc est le paradis des loisirs des Wolfsbourgeois. Certains préfèreront peut-être se relaxer au cœur de la ville en découvrant ses magasins d'usine, le premier paradis d'Allemagne pour les chasseurs de bonnes affaires. Dans un registre plus culturel, le Théâtre de Wolfsbourg fait la joie des amateurs depuis 1973. Initialement destiné à accueillir des troupes externes, il présente aujourd'hui deux productions maison par an. Le « Kunstmuseum Wolfsburg » (Musée des Beaux-arts de Wolfsbourg) a ouvert ses portes en 1994 et compte aujourd'hui à son actif un grand nombre d'expositions et d'événements majeurs, principalement dans les domaines de la peinture moderne et contemporaine, de la sculpture, de la photographie, de la mode et du design. Depuis sa création, le programme du musée suit un fil directeur : « À la recherche du modernisme au XXIe siècle ». Cet établissement retrace l'évolution des idées esthétiques modernes et les représente sous une forme sensible et intellectualisée. Mais il serait faux de penser que Wolfsbourg ne recèle absolument rien d'« ancien ». Le Wolfsburg, un château Renaissance datant du XIIIe siècle, a donné son nom à la ville. Il appartient à la commune depuis 1961 et abrite notamment le musée et la galerie municipale. Le château fort du Neuhaus est une construction médiévale entourée d'eau du XIVe siècle et le quartier Fallersleben abrite le palais du même nom, achevé en 1551 et reconverti en Musée Hoffmann von Fallersleben depuis 1991. On apprécie aussi l'« Altes Brauhaus zu Fallersleben », une ancienne brasserie ouverte 364 jours par an qui garantit tradition et ambiance dans un cadre rustique et de bon goût. 364 occasions de venir vous rafraîchir devant une bonne bière tout en méditant sur les nombreuses facettes intéressantes de Wolfsbourg.

À voir
Highlights

Découvrez la destination Allemagne sur une carte

Ajoutez ici vos favoris. Enregistrez, triez, partagez et imprimez votre sélection, planifiez intégralement votre voyage en Allemagne.

0 favoris sélectionnés