• 0

Nuremberg : le musée d'histoire le plus vivant d'Allemagne

Empereurs et princes, leaders et suiveurs, savants et inventeurs : Nuremberg est depuis le Moyen Âge le reflet de l'histoire allemande, impressionnante, passionnante, oscillant entre grandeur et tragédie. À l'abri d'un château fort, commerce et art ont fleuri tandis qu'un nouvel esprit libre a envahi la ville où il faisait extraordinairement bon vivre. Et c'est toujours le cas aujourd'hui.

Nuremberg et son château fort : cette imposante forteresse, dont la construction commença vers 1140 sous l'empereur Conrad III et se prolongea jusqu'au XVIIe siècle, domine encore aujourd'hui la ville. Des centaines de milliers de visiteurs remontent chaque année le temps jusqu'au Moyen Âge et au début de l'époque moderne, périodes qui sont ici encore bien vivantes. La visite guidée de la ville (« Historische Meile Nürnberg ») se termine – ou commence – au château fort, et ses participants s'émerveillent de la quantité de monuments et de lieux d'importance que la ville offre : de puissantes fortifications, de magnifiques églises richement aménagées, des fontaines pleines de fantaisie, des témoins de l'ancienne activité commerciale mondiale, la Fembohaus avec le Musée municipal ou le château de Tucher, qui a l'air si authentique que ses habitants d'antan semblent juste être sortis faire un tour. Nuremberg est depuis plusieurs siècles un centre de la mécanique de précision et ses riches citoyens pouvaient déjà s'offrir des montres portables à cette époque, les célèbres « œufs de Nuremberg ». De cette grande époque datent également la Maison d'Albrecht Dürer, où l'artiste a passé de longues années, et les deux splendides hôtels de ville. D'autres lieux témoignent de facettes moins glorieuses de son histoire, à l'image du centre de documentation sur le Reichsparteitagsgelände, où se sont tenus les fantomatiques rassemblements de masse des Nazis, et de la salle d'audience 600 du Palais de justice, qui abrite depuis 2010 le Musée du mémorial des procès de Nuremberg et où les principaux criminels nazis furent jugés et condamnés en 1946. Des souvenirs indispensables de ces taches noires qui marqueront à tout jamais l'histoire de Nuremberg.

En décembre, des pensées plus joyeuses animent les visiteurs qui déambulent à travers le Christkindlesmarkt, le marché de Noël de Nuremberg. Cet événement illumine depuis plus de 400 ans la vieille ville de milliers de lumières qui ne font pas seulement briller les yeux des enfants. Il en va de même au Musée du jouet, dont les pièces exposées remontent au début de l'époque moderne. Enfin, au Musée du chemin de fer, l'« Adler » (la première locomotive au monde) évoque les débuts de la mobilité moderne. Remontant encore un peu plus loin dans le passé, le Musée national germanique, le plus grand musée d'histoire culturelle d'Allemagne, présente quelque 1,3 million de pièces du début de l'histoire au XIXe siècle, en passant par le Moyen Âge, la période Baroque, la Renaissance et les Lumières : une fantastique promenade à travers les époques et les mutations. La « Handwerkerhof » (Cour des artisans), face à la gare centrale néobaroque, témoigne également d'un temps révolu : les voyageurs pénétraient dans la ville par ses portes, et c'est toute une farandole de métiers d'artisanat anciens et modernes qui s'y présentent de nos jours. On peut y observer les artisans en pleine action et s'offrir des jouets en tôle ou des bourses de cuir, sans oublier le pain d'épice original de Nuremberg, connu dans le monde entier. Les habitants de la ville sont également fiers de leur plat de prédilection, la saucisse grillée de Nuremberg, dont la vente est attestée dès la première moitié du XIVe siècle. Depuis cette époque, ce mets délicieux est préparé selon la recette historique dans d'anciens débits de saucisses tels que le « Bratwurstglöcklein », près de la « Handwerkerhof ». Des marchands et voyageurs du monde entier s'y restauraient déjà, mais aussi de simples citoyens, artisans, artistes et intellectuels de cette ancienne ville libre d'Empire, comme Peter Henlein, Hans Beheim, Albrecht Dürer ou Hans Sachs. Vous constaterez ainsi que marcher sur leurs traces est aussi un véritable plaisir culinaire. Car une chose est sûre : tous ceux qui veulent vivre l'histoire de près, y compris en dégustant une bière fraîchement tirée dans l'un des nombreux bistrots de la vieille ville, seront comblés à Nuremberg.

Villes : les incontournables

Le Musée de la Deutsche Bahn, fondé en 1899 à Nuremberg, est le plus ancien musée du chemin de fer en Allemagne.

On peut y admirer des pièces datant de plus de 160 ans ayant trait à l'histoire du chemin de fer. Au-delà de l'histoire du train, le musée retrace toute l'évolution vers la mobilité moderne à travers différentes locomotives comme l'« Adler » légendaire, la première locomotive de l'Histoire, la G3 de Prusse, la locomotive bavaroise S2/6 de train express ou le train moderne à grande vitesse ICE3. Un grand monde d'aventure ferroviaire attend petits et grands sur 1 000 m² pour appréhender de manière ludique et divertissante le thème du chemin de fer.

La Maison d'Albrecht Dürer est l'une des curiosités les plus fréquentées de la ville et offre un regard unique sur la vie de ce peintre allemand de la Renaissance au XVIe siècle.

Son « Jeune lièvre » de 1502, la plus célèbre de ses études d'après nature, orne encore aujourd'hui les murs de nombreux appartements, tout comme les « Mains jointes ». On peut voir de près le lieu de résidence et de travail de l'artiste, qui ne s'adonnait pas seulement au dessin et à la peinture mais se pencha aussi sur les mathématiques et sur la théorie artistique. Cette maison témoigne également de l'art de l'habitat bourgeois au temps de l'âge d'or de Nuremberg.

Les jouets étaient déjà une marchandise appréciée sur le marché de Noël de Nuremberg au Moyen Âge, car de nombreux fabricants de poupée s'étaient implantés dans la ville. Le XVIe siècle a marqué l'essor de Nuremberg comme centre de fabrication de jouets où nombre d'artisans se sont aussi spécialisés dans la fabrication de jouets miniatures ou d'accessoires. On peut admirer quelques-unes des somptueuses maisons de poupées de l'époque au Musée du jouet ainsi qu'au Musée national germanique. La ville remporta une renommée mondiale au XIXe siècle grâce à sa production industrielle de jouets et elle accueille depuis 1950 la foire au jouets la plus importante du monde chaque année.

Le centre de documentation sur le Reichsparteitagsgelände (« terrain du Congrès du Parti du Reich ») permet d'appréhender le phénomène du national-socialisme, à l'endroit même où se sont tenus les défilés et les manifestations de masse du parti nazi de 1933 à 1938.

Son exposition permanente « Fascination et violence » se penche sur les causes et les conséquences de la dictature national-socialiste. Les thèmes ayant trait à Nuremberg y sont particulièrement approfondis. Cet aspect de l'histoire de Nuremberg est aussi traité au « Museum Memorium Nürnberger Prozesse » (Musée du mémorial des procès de Nuremberg), installé dans la salle d'audience 600 du Palais de justice où les grands criminels de guerre furent jugés en 1946.

Afficher plus