• 0

Potsdam : un royaume de jardins entre châteaux et lacs

Potsdam est surtout connue pour son héritage historique en tant qu'ancienne ville de résidence prussienne, avec ses nombreux châteaux et parcs uniques en leur genre. Splendeur et gloire de la Prusse, ville de grands architectes et scientifiques, zone sensible pendant la Guerre froide : Potsdam offre culture et histoire dans une dimension à couper le souffle.

Il y a 300 ans, la ville de garnison de Potsdam s'est muée en une des villes de résidence les plus somptueuses d'Europe. Les rois de Prusse, en particulier Frédéric-Guillaume Ier et son fils Frédéric II dit « le Grand », ont concrétisé un rêve baroque à Potsdam et dans ses environs, tandis que leurs successeurs ont renforcé l'image de la ville par de grandioses monuments issus du classicisme. Le patrimoine culturel de Potsdam a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO dès 1990, à l'époque encore sur demande conjointe des deux États allemands. Le parc de Sanssouci, le Neuer Garten, Babelsberg, Glienicke et la Pfaueninsel avec ses châteaux faisaient partie des sites concernés. Le château et le parc de Sacrow ainsi que l'église de la Heilandskirche sont venus s'ajouter en 1992, et la liste s'est encore étendue en 1999 avec 14 monuments, dont le château du Lindstedt et son parc, le belvédère sur la colline du Pfingstberg, la gare Kaiserbahnhof et l'observatoire du parc de Babelsberg. Ce patrimoine mondial rassemble en tout près de 500 hectares de parcs et 150 édifices construits entre 1730 et 1916. Notre balade à travers le centre historique de Potsdam peut commencer sur l'« Alter Markt » (Vieux marché). L'église Saint-Nicolas, le jardin du Lustgarten, l'Ancien hôtel de ville et l'ancien château de la ville, reconstruit en vue d'accueillir le siège du Landtag, forment un ensemble de noble majesté. Au centre de la place du Marché se dresse un obélisque de 16 mètres de haut avec les portraits des grands architectes Knobelsdorff, Schinkel, Gontard et Persius, originaires de la ville. Derrière le Vieux marché, le « Neuer Markt » (Nouveau marché) datant des XVIIe et XVIIIe siècles, quelque peu à l'abri des regards derrière une rangée de maisons, est une des places baroques les mieux conservées en Europe et certainement la plus belle de la ville.

Sur le Vieux marché, les anciennes étables hébergent aujourd'hui la « Haus der Brandenburg-Preußischen Geschichte » (Maison de l'histoire de Brandebourg-Prusse). La Luisenplatz qui l'avoisine relie la rue baroque de la Brandenburger Straße à l'allée menant au parc de Sanssouci. Trois portes majestueuses parachèvent ce portrait du vieux Potsdam, plus belles les unes que les autres : la Porte de Brandebourg, un arc de triomphe monumental à l'effigie de la guerre de Sept ans, la « Jägertor » (Porte des chasseurs), nommée d'après le terrain de chasse princier situé au nord de la ville, et la Porte de Nauen, un des points de rencontre les plus appréciés du centre-ville de Potsdam et un merveilleux exemple de néogothique anglais. La Porte de Nauen s'ouvre sur le quartier hollandais où règnent un charme et un art de vivre particulièrement agréables : des arrière-cours aménagées avec soin, des cafés, des bistrots à la décoration déjantée et des galeries avant-gardistes invitent à y flâner et à s'y attarder. Ne quittez pas Potsdam sans embarquer pour une promenade sur les eaux de la ville à bord des magnifiques anciens bateaux à vapeur de la Flotte blanche. Selon l'itinéraire, vous découvrirez notamment le pont de Glienicke qui relie Potsdam à Berlin et qui fut le théâtre de plusieurs échanges d'agents secrets et d'espions entre l'Est et l'Ouest jusque dans les années 1980. Non loin du pont, en direction du sud-ouest, se dresse le spectaculaire Théâtre Hans-Otto avec ses imposantes coques de béton rouge saillantes. Et à Babelsberg, vous avez l'assurance de ne jamais vous tromper de film : les plus grands et les plus anciens studios de cinéma d'Europe ont donné naissance à plus de 3000 productions télévisées et cinématographiques. Entre mars et octobre, les visiteurs du « Filmpark » installé sur le site peuvent ainsi découvrir l'univers fascinant de cette fabrique de rêves allemande. D'ailleurs, Potsdam toute entière est un rêve, pourtant bien réel.

Villes : les incontournables

Le « Glienicker Brücke » (pont de Glienicke) doit son nom au domaine proche de Klein Glienicke à l'emplacement duquel se dresse aujourd'hui le château de Glienicke. Il relie Berlin à Potsdam en enjambant la Havel. Il fallait disposer de laissez-passer pour pouvoir traverser à pied l'ancien « pont de l'Unité » à partir de 1952 et un poste-frontière filtrait les passages entre l'Est ou l'Ouest jusqu'au 18 novembre 1989. Ce pont doit sa renommée à l'échange d'agents secrets spectaculaire opéré le 11 février 1986. Un panneau commémoratif fut installé sur le pont après la réunification et la sculpture de bronze Nike 89 fut inaugurée joyeusement le 10 novembre 1999, ces deux événements ayant été organisés en souvenir de la chute du mur de Berlin.

Le château de Sanssouci, classé depuis 1990 au patrimoine mondial de l'UNESCO, est sans aucun doute un itinéraire obligé quand on visite la ville de garnison de Potsdam. À l'origine, ce château de style rococo surnommé le « Versailles prussien » n'était rien de plus qu'un simple cellier de vigne où Frédéric le Grand avait prévu d'abriter ses chiens pendant les mois d'été. Aujourd'hui, les visiteurs peuvent y découvrir toute l'histoire de l'art, de la culture et de l'architecture du Brandebourg-Prusse, tout comme au Nouveau Palais, au château de Cecilienhof, au château de Babelsberg ou dans de nombreux autres sites du patrimoine prussien. En lire plus

Il y a bien un paysage florissant en Allemagne de l'Est, on le trouve sur l'espace de la Schiffbauergasse. Toute une scène théâtrale et artistique animée s'est ancrée ici sur une surface de douze hectares au bord du lac du Tiefen See, et deux grands groupes y ont implanté des filiales représentatives : il s'agit de Volkswagen et d'un éditeur de logiciels américain qui occupe le séparateur de coke restauré de l'ancienne usine à gaz. Des bâtiments protégés comme la Waschhaus, la Maschinenhalle ou les écuries des hussards ont été restaurés avec soin et accueillent désormais des artistes à travers des ateliers et des salles d'exposition.

Les studios de Babelsberg ont vu affluer des millions de visiteurs venus voir le berceau du film fantastique et du premier film parlant allemand, là même ou l'« Ange bleu » plane encore dans les airs et sur le lieu de tournage du classique du cinéma allemand « Ce diable de garçon » (« Die Feuerzangenbowle »). Le Filmpark Babelsberg ouvre les portes du monde fantastique du cinéma et de la télévision depuis une décennie. On peut y assister au tournage d'un show télévisé, d'une émission ou d'un film de cinéma. Effets spéciaux et scènes d'action font retenir leur souffle à près de 2 500 visiteurs chaque jour. Il faut prévoir plusieurs heures de temps libre pour faire le tour du Filmpark et y découvrir toutes ses attractions et shows en direct.

Afficher plus
Manifestations
Le festival de théâtre à Potsdam <<Unidram>> compte parmi les festivals les plus importants pour le théâtre indépendant en Europe.
Chaque année 15 compagnies de théâtre européens se rencontrent pendant neuf jours à Potsdam. Les compagnies entrent en dialogue intensive et artistique avec leur jeune publique pendant les représentations aussi bien que dans les cafés de nuit, concerts et fêtes. À travers cette interaction le festival gagne un atmosphère unique.

Prochaines dates :

29.10.2019 - 02.11.2019

Lieu de la manifestation

T-Werk, Internationales Theaterzentrum
Schiffbauergasse 4E
14467 Potsdam

Les éléments concernant les prix, dates et horaires d'ouverture sont fournis sans garantie.

Événements et manifestations

Rechercher des manifestations
(en allemand et en anglais)
Plus de critères de recherche
Tout réinitialiser