• 0
Ratisbonne : ville de pierre et de charme

Ratisbonne : ville de pierre et de charme

Ne vous trompez pas : la ville médiévale de Ratisbonne, marquée par 2 000 ans d'histoire, est tout sauf endormie. Le patrimoine mondial s'y vit à travers ses monuments et ses places historiques, mais aussi entre les lignes. Car Ratisbonne possède aussi la plus haute densité de bistrots d'Allemagne, pour le plus grand plaisir de tous.

Les Ratisbonnais se sont découvert une passion tardive pour leur vieille ville. Au cours des années 1960, il était prévu de faire place nette des fonds historiques pour ériger en lieu et place une nouvelle ville. Mais aujourd'hui, tout le monde se réjouit que ces plans n'aient pas vu le jour. La vieille ville est devenue l'objet de toutes les attentions depuis les années 1970 et son patrimoine historique a été soigneusement restauré et conservé. Car presqu'aucune autre ville d'Europe centrale n'est en mesure d'offrir un panorama aussi fantastique sur plus de 2 000 ans d'histoire. Ratisbonne possède 1 500 bâtiments classés monuments historiques, dont 984 forment l'ensemble « Vieille ville de Ratisbonne et Stadtamhof » inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le pont de pierre sur le Danube, la cathédrale, le Krauterermarkt avec l'église collégiale St Jean, le « Domschatzmuseum » (Musée du trésor de la cathédrale), la maison patricienne « Heuport » et la pharmacie historique Adler comptent parmi les monuments les plus importants de la ville, même s'ils ne représentent qu'une infime partie des attractions touristiques en présence. En remontant le Danube depuis l'Amberger Stadel, on arrive au « Fischmarkt » (Marché aux poissons) avec la fontaine de Roland, puis à la maison qui entretient le souvenir de l'astronome Johannes Kepler. L'église St Ulrich avec son « Diözesanmuseum » (Musée diocésain), l'ancien doyenné, la Dachauplatz, la Neupfarrplatz, l'Alter Kornmarkt, le Kohlenmarkt et la Zieroldsplatz, la Rathausplatz (place de l'Hôtel de ville) et la Haidplatz, la Porta Praetoria et les tours patriciennes (notamment la Tour dorée de 28 mètres, la plus haute tour d'habitation médiévale du nord des Alpes) sont autant d'autres places, ensembles et bâtiments remarquables que l'adjectif « merveilleux » ne suffirait pas à décrire.

La vie culturelle de Ratisbonne est aussi riche que sa vieille ville. Des éléments traditionnels et modernes s'y rencontrent avec des influences du monde entier : entre les innombrables représentations de théâtre et de danse, concerts, fêtes, expositions et autres offres culturelles, il y en a vraiment pour tous les goûts. Entre luxe et tradition, musique classique et folklore, aucune limite n'est posée, que ce soit dans des établissements branchés, dans un cadre historique ou en terrasse. Et les ruelles de la vieille ville invitent à venir s'attarder dans ses innombrables restaurants, bars, bistrots et discothèques pour finir la soirée en beauté. Ratisbonne offre en outre un mariage unique entre un substrat historique et une ambiance commerçante moderne. Ses innombrables boutiques et grands magasins proposent une large palette de marchandises les plus variées : que vous soyez à la recherche de spécialités internationales ou d'artisanat local, les zones piétonnes magnifiques sillonnant la vieille ville vous offrent un cadre idéal pour réaliser tous vos achats. Mais on peut aussi parfaitement faire son shopping hors du centre-ville : presque chaque quartier dispose d'au moins un grand centre commercial. Vous y trouverez notamment la célèbre moutarde sucrée maison de Luise Händlmaier, que nous vous conseillons d'acheter dans le superbe magasin Händlmaier situé sur la Untere Bachgasse, dans le centre-ville. Beaucoup, ou tout du moins les amateurs de cette marque familiale traditionnelle, la considèrent comme la meilleure moutarde du monde. Et il ne fait aucun doute non plus que Ratisbonne est l'une des meilleures destinations au monde. Si ce n'est la meilleure, mais c'est vous qui trancherez.

Villes : les incontournables

La partie de la vieille-ville de Ratisbonne qui se tourne vers le Danube est embellie par le « Steinerne Brücke » (pont de pierre). Cette construction médiévale a servi de modèle à de nombreux autres édifices de pont, à l'exemple du pont Charles à Prague. Construit de 1135 à 1146, c'est le pont en arc et en pierre le plus ancien d'Allemagne et partiellement encore à l'état d'origine. Cette ancienne « huitième merveille du monde » était la plus grande construction de ce type dans le monde entier avec 310 mètres de long et sept mètres de large et fut le seul pont de pierre sur le Danube entre Ulm et Vienne pendant 800 ans. L'empereur Frédéric Barberousse y lança ses troupes dans la 3e croisade en mai 1189.

Le « Regensburger Dom », la cathédrale Saint-Pierre de Ratisbonne, est l'emblème spirituel et le monument visible au loin du centre de la ville : son aspect actuel résulte d'une période de construction entre 1260 et 1520. Majestueux témoin du gothique en Bavière, il marqua la vie des habitants au travers des siècles. Parmi ses nombreux ornements, on remarquera les cinq ciboriums gothiques qui constituent le fleuron du patrimoine de la cathédrale, ainsi que des vitraux de la période de 1220 à 1370. La cathédrale accueille également les « Regensburger Domspatzen » – « Stradivari » entre les chœurs de garçons, chargés de chanter au cours des offices liturgiques.

Les tours patriciennes vouées à afficher la vaillance, l'aisance et le pouvoir de leurs habitants au Moyen Âge sont particulièrement emblématiques de Ratisbonne. Ces maisons d'habitation fortifiées de riches familles patriciennes ont dominé le paysage urbain de leurs tours fièrement dressées vers le ciel, au Moyen Âge et encore aujourd'hui. La « Goldener Turm » ou « tour d'or », construite aux alentours de 1260 et la plus impressionnante par ses neufs étages et sa hauteur totale de 50 mètres, sert aujourd'hui de résidence universitaire.

Le destin de la famille princière Tour et Taxis (Thurn und Taxis en allemand) est étroitement lié à celui de Ratisbonne. Le château, lieu de résidence de cette famille depuis 1812, jouxte la basilique Saint-Emmeran. Un festival de musique et de théâtre attire chaque été plus de 30 000 spectateurs à Ratisbonne et place ce château au centre de l'activité culturelle de la région. L'histoire des princes Tour et Taxis remonte au XIIe siècle. Le « Marstallmuseum » (Musée des écuries) expose des calèches, des palanquins, des traineaux, des harnais, des accessoires d'équitation et des selles, et offre d'intéressantes perspectives sur l'histoire du transport à travers les derniers siècles. On peut également visiter certaines parties du château. En lire plus

Afficher plus